L'Allemagne n'a expulsé que 386 des 8 000 demandeurs d'asile dont le dossier a été refusé

L'Allemagne n'a expulsé que 386 des 8 000 demandeurs d'asile dont le dossier a été refusé Source: Reuters
Faute de coopération suffisante avec l'Algérie, la Tunisie et le Maroc, les autorités allemandes ont souvent du mal à mener à bien les expulsions
Suivez RT France surTelegram

Les autorités peinent à mettre en œuvre les expulsions ordonnées par la justice. Le ministre allemand de l'Intérieur avait pourtant annoncé vouloir accélérer les reconduites à la frontière.

En 2016, l'Etat allemand n'a reconduit à la frontière qu'une petite minorité des demandeurs d'asile en provenance du Maghreb dont les dossiers ont été refusés par les autorités. De janvier à novembre, d'après les chiffres du ministère de l'Intérieur relayés par le journal Die Zeit, ce sont en effet 386 personnes qui ont été expulsées dans un pays d'Afrique du Nord, alors que plus de 8 000 individus ont vu leur dossier rejeté après examen par l'Administration fédérale des migrations et des réfugiés.

L'explication tient aux nombreuses difficultés concrètes que posent les expulsions. Qu'il s'agisse de raisons médicales ou de l'absence de documents de la part de leur pays d'origine, les conditions ne sont que rarement réunies pour permettre l'expulsion des clandestins demandée par la justice. 

Au printemps 2016, le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière avait pourtant effectué une tournée au Maghreb, rencontrant ses homologues tunisien, marocain et algérien afin d'améliorer la coopération de ces Etats dans le cadre des expulsions. Début janvier 2017, le ministre avait à nouveau affirmé vouloir accélérer les expulsions des arrivants dont le dossier d'asile a été rejeté après l'attentat de Berlin, dont l'auteur, Anis Amri, était un Tunisien dont la demande d'asile avait été rejetée en juin 2016 sans qu'il soit expulsé.

Lire aussi : «Anis Amri, un criminel dangereux, connu, surveillé, sur le point d'être expulsé et toujours libre»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix