Malaisie : les touristes exhibitionnistes accusés d'avoir provoqué un séisme expulsés

la fameuse photo à l'origine de la polémique© capture d'écran
la fameuse photo à l'origine de la polémique

Un tribunal malaisien a décidé d'expulser quatre touristes occidentaux accusés d'avoir posé nus au sommet d'une montagne sacrée, offensant ainsi les esprits et provoquant un séisme meurtrier.

Le tribunal de Kota Kinabalu, capitale de l'Etat de Sabah a ordonné aujourd'hui l'expulsion des quatre touristes occidentaux qui plaidaient coupable pour «actes obscènes dans un lieu public» et risquaient jusqu'à trois mois de prison. Ils ont finalement été condamnés à trois jours de détention, ce qui correspond au temps qu'ils ont passé en garde à vue, ainsi qu'à une amende de 5 000 ringgit (1 180 euros).

Les jeunes gens avaient posé nus sur le mont Kinabalun, un lieu sacré sur l'île de Bornéo qui est également un des sommets les plus élevés d'Asie du Sud-Est. Ils avaient par la suite été accusés d'avoir offensé les esprits de la montagne, ce qui aurait mené à un seisme de magnitude 6,0 qui a secoué le mont Kinabalu le 5 juin et fait 18 morts.

Selon la lecture des faits qui leur étaient reprochés, les touristes se sont lancés le défi d'enlever leurs habits pour voir qui résisterait le plus longtemps à l'air glacial du sommet de la montagne. Ignorant les réprimandes de leur guide local, ils ont réalisé plusieurs clichés qui ont largement circulé par la suite sur les réseaux sociaux.

La colère des habitants de la région fut sans pareille. Et pour cause : ces derniers considèrent que par leurs actes impudiques (selon l'accusation, les deux hommes étaient complètement nus tandis que les femmes étaient seins nus), les jeunes gens auraient offensés les esprits de la montagne et provoqué leur terrible courroux qui aurait mené au séisme meurtier. 

En effet, si cette montagne qui culmine à 4095 mètres d'altitude et inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco est très prisée par les amateurs de trekking, elle est aussi un lieu sacré pour la tribu Kadazan Dusun qui y vit et pense que c'est un lieu de repos pour les esprits.

La police a indiqué aujourd'hui à l'AFP que 5 autres suspects étaient toujours recherchés afin d'être jugés, mais que certains auraient déjà quitté l'Etat de Sabah.

Par ailleurs, d'après le MalayMail, les autorités malaisiennes ont assuré que le chef local allait réaliser une cérémonie traditionnelle dès que possible pour pouvoir apaiser l'esprit de la montagne. 

La Malaisie est une monarchie constitutionelle extrêmement attachée à la religion islamique. La Charia y est notammant appliquée. Le blasphème et l'apostasie sont par ailleurs très sévèrement punis selon les états, pouvant varier de séjours en prison à la peine de mort. La loi est néanmoins plus clémente pour les occidentaux dans ce pays dont le tourisme constitue une des principales sources de revenus. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales