Etats-Unis : un «serial-aspergeur» attaquait des femmes avec des seringues remplies de sperme

Etats-Unis : un «serial-aspergeur» attaquait des femmes avec des seringues remplies de sperme Source: Reuters
L'arme du crime ? Une seringue remplie de... sperme
Suivez RT France surTelegram

Un homme suspecté d’avoir attaqué plusieurs femmes dans l’Ohio avec des seringues pleines de sa propre semence a été arrêté. Selon cet homme nommé Timothy Blake, ses étranges méfaits lui auraient été inspiré «par internet».

Un nouveau type de criminel aux Etats-Unis ? Après deux mois d’enquête, la police a mis les mains sur Timothy Blake le 30 décembre. Le jeune homme de 28 ans était soupçonné d’avoir attaqué plusieurs femmes à proximité de centre commerciaux de la ville de Marietta dans l’Ohio. L’arme du crime vaut le détour. L’agresseur se masturbait avant de remplir des seringues avec son sperme. Il suivait ensuite ses victimes avant de les asperger de sa semence. Il a admis avoir procédé à une douzaine d’attaques.

«Le premier incident nous a été rapporté il y a deux mois. Une femme qui avait été aspergée par derrière est allée se nettoyer dans les toilettes. Une fois sortie dehors, elle a trouvé son agresseur la regardant fixement», a raconté le shérif Larry Mincks au Parkersburg News and Sentinel. Avant d’ajouter : «Elle nous a expliqué l’avoir ensuite suivi jusqu’à ce qu’il rejoigne son camion et qu’il quitte les lieux.»

Arrêté devant sa femme

Il a fallu environ huit semaines à la police pour localiser Timothy Blake grâce aux descriptions faites par ses victimes ainsi qu’à l'identification d'un logo affiché sur l’aile de son camion. Il s'agissait de celui qu’une compagnie pétrolière pour laquelle l’agresseur travaillait. Détail particulièrement gênant pour l’auteur des faits : il a été arrêté alors qu’il était en route pour aller dîner en compagnie... de sa femme.

«Ce n’est pas quelque chose que nous avions rencontré auparavant», a souligné Larry Mincks au Parkersburg News and Sentinel. «Après l’arrestation de Blake, nous lui avons posé des questions au sujet de ses actes. Il nous a dit qu’il avait découvert cela sur internet et qu’il avait décidé d’essayer lui-même», a-t-il ajouté.

Lire aussi : 6 000 alarmes anti-agression sexuelle distribuées pour les fêtes de fin d'année en Autriche

La police est à la recherche de potentielles autres victimes. Timothy Blake, quant à lui, est actuellement en détention en attendant sa comparution devant la justice.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix