Un recruteur présumé arrêté, des femmes envolées : Daesh frappe aussi en Russie

Les membres de DaeshSource: Reuters
Les membres de Daesh

Ilias Kaguirov, étudiant de l’université navale technique de Saint-Pétersbourg, est soupçonné de recruter des étudiants pour le compte de l’Etat islamique. La semaine dernière, une étudiante russe débauchée par Daesh avait été interpelée en Turquie.

Le recruteur présumé est âgé de 24 ans, il était sur les radars de la police depuis environ un an. D’après les enquêteurs, il est un leader présumé de tout un groupe de recruteurs qui opère dans l’université. Les enquêteurs disent qu’ils étaient au courant qu’Ilias et les autres membres du groupe n’étaient pas de simples étudiants. La police ne l’a pas arrêté plus tôt afin de remonter son réseau, ce qui l’a amené à des contacts situés en Syrie. Ses parents et ses enseignants n’avaient rien remarqué d’étrange dans son comportement.

Ilias Kaguirov, le récruteur arrêté, capture d'écran d'une vidéo de RT
Ilias Kaguirov, le récruteur arrêté, capture d'écran d'une vidéo de RT

L’arrestation intervient après le retour en Russie de Varia Karaoulova, 19 ans, étudiante modèle d’une prestigieuse université moscovite recrutée elle aussi par Daesh, un terrible choc pour ses parents. Karaoulova a été interpelée puis déportée par les autorités turques à son arrivée à Istanbul. 14 autres femmes russes ont également été détenues à la frontière turco-syrienne, dont quatre avaient pris leurs enfants avec elles. A en juger par les publications des personnes concernées sur les réseaux sociaux, les femmes, une fois mariées, ont été endoctrinées par leurs maris. Les experts du terrorisme, non sans ironie, appellent ce processus le «recrutement de miel».

Varia Karaoulova, capture d'écran d'une vidéo de RT
Varia Karaoulova, capture d'écran d'une vidéo de RT

En savoir plus : une étudiante russe de 19 ans, recrue présumée de Daesh, a été interpelée en Turquie

Autre cas récent : la disparition de Fatima Djamalova, partie à l’âge de 18 ans de Saint-Pétersbourg pour Istanbul, où sa trace a été perdue. Peu d’informations existent sur la jeune fille, son activité sur les réseaux sociaux témoignait d'un vif intérêt pour la religion et ses pages contenaient beaucoup de vidéos de l’Etat islamique. Un utilisateur appelé «le combattant d’Allah» est mentionné comme son mari sur son profil VK (réseau social russe). 

Le recrutement de Karaoulova et d’autres jeunes femmes dans les rangs de Daesh ainsi que l’arrestation d’Ilias Kaguirov ont provoqué un vrai choc dans la société russe, qui avait connaissance de l’Etat islamique par le seul biais de lointaines actualités. Qu’est-ce qui provoque une telle transformation dans les vies des personnes? Il ressort des témoignages publiés que tous ces jeunes ont mené pendant plusieurs mois une double vie inconnue même de leurs parents et de leurs amis, les sources de leur transformation sont dans la plupart des cas invisibles.

Les combattants de Daesh, capture d'écran d'une vidéo de RT
Les combattants de Daesh, capture d'écran d'une vidéo de RT

Les départs d'Européens apprentis djihadistes pour l'Irak ou la Syrie a défrayé la chronique ces derniers mois. D’après un rapport des Nations Unis, l’organisation terroriste emploie près de 25 000 combattants étrangers sur ses principaux théâtres d’opérations au Moyen-Orient, plus de 100 pays différents sont touchés par ses opérations de séduction.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales