Irak : trois attentats frappent Bagdad en pleine visite de François Hollande contre le terrorisme

Irak : trois attentats frappent Bagdad en pleine visite de François Hollande contre le terrorisme © Capture d'écran K24English
Nouvel attentat contre le quartier chiite de Bagdad

Trois attentats sanglants ont eu lieu à Bagdad, alors que François Hollande est présent dans la ville afin de se rendre aux côtés des troupes françaises engagées dans la lutte contre Daesh à Mossoul. Le bilan est d'au moins 32 morts.

Un attentat à la voiture piégée, revendiqué par Daesh, a frappé la place très fréquentée de Jamila à Bagdad. Au moins 32 personnes ont été tuées, et 61 blessées selon les autorités. Deux autres attentats, ayant visé au moins un hôpital, ont aussi eu lieu depuis la venue de François Hollande dans la ville.

De nombreuses victimes étaient des travailleurs journaliers qui attendaient d'être embauchés sur la place de Sadr City, un quartier à majorité chiite situé dans le nord-est de la capitale, théâtre de fréquents attentats meurtriers.

L'Etat islamique, qui a revendiqué l'attentat, mène régulièrement des actions terroristes dans la ville. En août 2015, Daesh avait notamment revendiqué une attaque au camion piégé visant ce quartier, qui avait fait 67 morts et plus de 200 blessés.

Le ministre de l'Intérieur irakien a confirmé que deux autres attentats avaient eu lieu dans la capitale du pays, visant au moins un hôpital.

Selon des informations publiées par des médias locaux, au moins 34 personnes auraient été tuées et blessées dans ces deux attaques. 

François Hollande en visite à Bagdad 

L'incident a eu lieu alors que le président de la république française est en visite en Irak, afin notamment de rencontrer les troupes françaises qui forment les unités d'élites irakiennes contre le terrorisme.

Dans l'après-midi, il se rendra à Erbil au Kurdistan irakien (nord), où sont stationnées les forces spéciales françaises qui conseillent les peshmergas kurdes engagés dans la bataille pour la reprise de Mossoul, place forte de Daesh en Irak. 

Lire aussi : Le président français en Irak, au plus près du front anti-Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales