Une (nouvelle) «fake news» sur la Russie : non, Poutine n'a pas fermé l'école américaine de Moscou !

Une (nouvelle) «fake news» sur la Russie : non, Poutine n'a pas fermé l'école américaine de Moscou !© RIA Novosti Source: Reuters
Vladimir Poutine lors de la visite d'une école

Au lendemain de l'annonce de sanctions contre 35 diplomates russes par Washington, CNN a relayé les allégations d'un représentant des Etats-Unis affirmant que l'école américaine de Moscou avait été fermée en représailles. La Russie a dû démentir.

En réponse aux sanctions draconiennes décrétées contre la Russie le 29 décembre par Barack Obama, la Russie aurait décidé de se venger sur les enfants américains en fermant leur école. C'est en tous cas ce que croient certains médias qui ont relayé l'information de CNN.

«Les autorités russes ont ordonné la fermeture de l'école anglo-américaine de Moscou, nous a confié un représentant américain informé de ce fait. L'ordre venu du gouvernement russe a entraîné la fermeture de l'école, que des enfants du personnel diplomatique des ambassades des Etats-Unis, du Royaume-Uni et du Canada fréquentent», a affirmé la chaîne CNN

Cette école est entre autres fréquentée par les enfants des diplomates américains, britanniques et canadiens présents à Moscou.

La nouvelle a alors été reprise dans toute la presse. Certains médais tels qu'Europe 1 se sont bien gardés de prendre la moindre précaution journalistique en relayant l'information à l'indicatif, sûrs de leur fait. 

D'autres médias, reprenant simplement une dépêche de l'Agence France Presse, ont mentionné la rumeur au conditionnel.

La nouvelle s'est vite répandue sur les réseaux sociaux, où certains s'en sont donnés à cœur joie pour dénigrer le président russe.

La popularité de l'intox est devenue telle que la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a dû démentir la rumeur sur sa page Facebook : «Les responsables américains ont briefé leurs médias sur le fait que la Russie avait fermé l'école américaine de Moscou. C’est un mensonge. Il est possible que la Maison Blanche soit devenue folle et qu'elle se soit mise à inventer des sanctions contre ses propres enfants.»

Le président russe a affirmé qu'il n'y aurait pour le moment aucune expulsion de diplomates américains ou d'autres mesures de rétorsion, même si le pays se gardait le droit de répondre à ces sanctions. «Nous n’allons pas nous abaisser à faire de la diplomatie de cuisine», a-t-il affirmé, avant d'inviter le personnel diplomatique des Etats-Unis et leurs enfants aux célébrations du Nouvel An du Kremlin.

Lire aussi : Poutine : la Russie n’expulsera personne en riposte aux sanctions américaines

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales