Des bus entrent à Alep pour procéder à la reprise de l'évacuation de la ville

- Avec AFP

Des bus entrent à Alep pour procéder à la reprise de l'évacuation de la ville© Abdalrhman Ismail Source: Reuters
Evacuation d'Alep

Des bus ont commencé à entrer dans le réduit rebelle de la ville syrienne d'Alep en vue de la reprise de l'évacuation des civils et des rebelles, interrompue depuis le 16 décembre, rapporte l'agence de presse officielle syrienne Sana.

«Les bus ont commencé à entrer dans les quartiers de Zabdiyé, Salaheddine, al-Machad et al-Ansari dans l'est d'Alep sous la supervision du Croissant-Rouge et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour faire sortir les terroristes restant et leurs familles», a indiqué l'agence.

Depuis trois jours, l'évacuation entamée le 15 décembre avant d'être suspendue le lendemain bloquait sur des divergences concernant le nombre de personnes à évacuer de Foua et de Kafraya, deux localités chiites tenues par les forces gouvernementales et assiégés par les rebelles dans la province d'Idleb, voisine de celle d'Alep, au nord-ouest du pays en guerre.

Un responsable rebelle a affirmé à l'AFP qu'un nouvel accord avait été conclu et aux termes duquel l'évacuation d'Alep, ainsi que celle de Foua et de Kafraya devraient se faire en deux étapes. «Dans une première étape, la moitié des gens Alep sortiront d’Alep, parallèlement à l'évacuation de 1 250 personnes de la localité de Foua», a expliqué ce responsable sous couvert d'anonymat. «Dans une deuxième étape, 1 250 autres personnes de Kafraya sortiront parallèlement à l'évacuation du reste des personnes d'Alep», a poursuivi le responsable rebelle.

Lire aussi : Défense russe : la libération d’Alep-Est a séparé les rebelles modérés des terroristes

Par la suite, 1 500 personnes supplémentaires sortiront de Foua et de Kafraya parallèlement à l'évacuation du même nombre de personnes à Zabadani et à Madaya, deux villes rebelles situées dans la province de Damas.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales