FIFA : Gianni Infantino prône la tolérance zéro pour les abus sexuels dans le milieu du football

FIFA : Gianni Infantino prône la tolérance zéro pour les abus sexuels dans le milieu du football© Roslan Rahman Source: AFP

Le président de la FIFA a martelé que la «tolérance zéro» devait s'appliquer à l'égard d'abus infligés aux enfants, promettant de punir les coupables, sur fond de scandales de viol au sein des centres de formation de prestigieux clubs anglais.

Depuis plusieurs semaines maintenant, le monde du football anglais est secoué par un scandale de pédophilie à grande échelle. Les forces de police continuent de traiter un nombre croissant de plaintes liées à des abus sexuels sur d'anciens footballeurs mineurs qui auraient été victimes de viols à l'époque de leur formation dans de grands clubs du pays, dont les prestigieux Chelsea FC (Londres) et Southampton FC. 

Alors qu'il se trouvait à Singapour, le patron de la FIFA Gianni Infantino a confirmé que l'Association anglaise de football (FA) enquêtait sur ces allégations, insistant sur le fait que le monde du football devait «agir très vite pour traiter ce problème qui doit être pris avec grand sérieux, autant du point de vue de l'éthique du football, que d'un point de vue criminel».

«Ceux qui se sont rendus coupables d'avoir maltraité des enfants doivent être sérieusement punis, bannis à jamais du football, être traînés en justice et condamnés. [...] Il n'existe rien de pire dans la vie que la maltraitance sur des enfants», a martelé Gianni Infantino.

Un millier de cas de viols potentiels 

Au Royaume-Uni, les forces de police d'au moins 18 régions à travers tout le pays se penchent en effet sur les cas de 350 victimes potentielles d'agressions sexuelles, dont certaines remonteraient aux années 1980. Et il pourrait y en avoir beaucoup plus.

Depuis le début du scandale, la Société nationale britannique pour la prévention des actes de cruauté envers les enfants (NSPCC) a reçu près de 1 000 appels de victimes dont une grande partie disent avoir été victimes d'abus sexuels alors qu'ils évoluaient dans les centres de formation des prestigieux clubs de Premier league anglaise de Southampton et Chelsea.

Au mois de novembre dernier, des détails concernant de possibles abus ont été signalés par Andy Woodward, un ancien joueur du club Crewe Alexandra, qui évolue aujourd'hui en troisième division anglaise, qui a témoigné des viols qu'il avait subis par l'ancien entraîneur Barry Bennell.

Ce dernier, âgé de 62 ans, a été accusé à la fin du mois de novembre de huit cas d'agressions sexuelles sur mineur et devrait comparaître devant les tribunaux le 14 décembre prochain.

Lire aussi : La Fifa menacée de poursuites pour le mauvais traitement des travailleurs étrangers au Qatar

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.