Indignation publique contre la violence des policiers texans envers les adolescents noirs

Un policier de McKinney agresse une fille afro-américaine (capture d'écran d'une vidéo de Youtube)
Un policier de McKinney agresse une fille afro-américaine (capture d'écran d'une vidéo de Youtube)

Un officier de la police de McKinney, au Texas, a été suspendu après la publication d’une vidéo le montrant qui en train de mettre à terre violemment une jeune fille noire vêtue d’un bikini et menaçant ses amis avec une arme à feu.

Une vidéo publiée le 5 juin sur YouTube a été regardée des centaines de milliers de fois, déclenchant une vague d’indignation parmi les internautes. La vidéo montre un officier de police de McKinney qui ordonne à un groupe d’adolescent afro-américains en maillot de bains et tenues de sports de se mettre à terre – en les forçant violemment à le faire au besoin – alors que ses collègues pourchassent leurs amis.

Un officier particulièrement agressif a littéralement jeté à terre une fille afro-américaine et tenu ses amis à distance à l’aide d’une arme. Cet officier a été identifié par les médias locaux comme Eric Casebolt. Suite à la publication de la vidéo, le département de police de McKinney a annoncé qu’il avait été suspendu de son poste. Une enquête interne a également été lancée.

Les policiers ont été appelés à cause d’«un groupe trop nombreux» d’adolescents noirs qui faisaient la fête dans la piscine municipale (Craig Ranch North Community Pool) et qui «n’habitaient pas dans la région et n’avaient pas de permission de s’y trouver».

Cependant, la police a été accusé de préjugés raciaux, vu que les officiers n’ont interpellé qu’un nombre limité de jeunes noirs, mexicains et arabes alors que 70 adolescents de différents origines ethniques prenaient part à cette fête, a expliqué Brandon Brooks, l’auteur de la vidéo, qui est blanc. «Le policier ne m’a même pas regardé, j’étais comme invisible», a-t-il raconté au site inquisitr.com.

Entretemps, le père de la fille agressée, Jahi Adisa Bakari, a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour que Casebolt soit licencié avec effet immédiat.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales