L'Iran ne laissera pas Donald Trump revenir sur l'accord sur le nucléaire

L'Iran ne laissera pas Donald Trump revenir sur l'accord sur le nucléaire© Lucas Jackson Source: Reuters
Hassan Rohani met en garde Donald Trump dont «la priorité numéro un» est d'annuler l'accord sur le nucléaire

Le président iranien a prévenu Donald Trump qu'il ne pourrait pas revenir sur l'accord sur le nucléaire, signé par les membres du conseil de sécurité de l'ONU. De son côté, le Sénat américain a prolongé les sanctions contre l'Iran de dix ans.

Lors d'une intervention télévisée le 6 décembre, le président iranien Hassan Rohani s'est est pris au futur président américain : «[Donald Trump] veut faire beaucoup de choses, mais aucune de ses actions ne va nous affecter [...] Est-ce que vous pensez que les Etats-Unis peuvent déchirer l'accord de Vienne [sur le nucléaire] ? Est-ce que vous pensez que notre pays va le laisser faire ?»

Pendant sa campagne électorale, le milliardaire n'a eu de cesse de dénoncer cet accord, le qualifiant de «désastre» et de «plus mauvais accord jamais négocié». Il a notamment déclaré lors d'une conférence à l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) en mai que «sa priorité numéro un» serait de l'annuler. 

Lire aussi : Clinton ou Trump ? Pour le président iranien, un choix entre «le mal et le pire»

Le guide suprême de la Révolution islamique, Ali Khamenei, s'est fait écho des déclarations du président iranien, prévenant Washington que le renouvellement des sanctions – pour de prétendues atteintes aux droits de l'Homme et soutien au terrorisme – était une violation de l'accord et que cela «aurait des conséquences». 

Le Sénat américain a en effet voté une loi début décembre pour prolonger ces sanctions qui devaient s'achever en cette fin d'année.

Les sénateurs démocrates Dianne Feinstein et Tim Kaine ont souligné que même si Barack Obama levait certaines sanctions dans le cadre de l'accord de Vienne, «une loi doit rester en vigueur pour permettre de les réinstaller immédiatement si l'Iran viole l'accord».

Le président américain n'a pas encore signé la mesure mais devrait le faire prochainement selon un responsable de la Maison Blanche.

Lire aussi : Un navire iranien menace un hélicoptère américain près de ses côtes, le Pentagone s'insurge

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales