La Slovénie, pays natal de Melania Trump, propose de servir d'intermédiaire entre Poutine et Trump

La Slovénie, pays natal de Melania Trump, propose de servir d'intermédiaire entre Poutine et Trump Source: Reuters

Le Premier ministre slovène entend jouer les médiateurs. En effet, son pays, en bons termes avec la Russie, a vu naître la future first lady Melania Trump, qui l'a appelé en personne... avant de lui passer Donald Trump.

«La Slovénie pourrait devenir un pont entre les deux superpuissances américaine et russe», a déclaré Miro Cerar, Premier ministre de cette petite république alpine de deux millions d'habitants, dans un entretien à Associated Press ce lundi 28 novembre. En effet, la Slovénie, qui entretient de bons rapports avec la Russie, est par ailleurs le pays natal de Melania Trump, l'épouse depuis 2005 du futur président des Etats-Unis.

«Si les Etats-Unis et la Russie donnent des signes en ce sens, la Slovénie pourrait naturellement devenir un intermédiaire», a expliqué Miro Cerar, avant d'ajouter que la Slovénie avait prouvé par le passé «qu'elle pouvait organiser de tels événements», en référence à la tenue, en juin 2001, d'une rencontre entre George W. Bush et Vladimir Poutine dans la capitale Ljubljana. 

Le Premier ministre slovène a par ailleurs révélé qu'il avait reçu, la semaine précédente, un appel de Melania Trump, qui a quitté le pays à vingt ans pour embrasser une carrière de mannequin international. «Elle a été absolument charmante, nous avons discuté en langue slovène et je l'ai félicitée pour le succès électoral de son époux», a raconté Miro Cerar. «Elle a ensuite passé le téléphone à son mari, qui connait beaucoup de choses sur la Slovénie. Je lui ai indiqué qu'il était le bienvenue chez nous, et il a accepté de nous rendre visite, bientôt je l'espère», a déclaré le Premier ministre slovène.

Le sujet d'une éventuelle médiation de la Slovénie dans les relations américano-russes n'a, cependant, été évoqué que «brièvement» entre Donald Trump et Miro Cerar. Il a précisé que son pays ne jouerait ce rôle que si la demande émanait «des Etats-Unis et de la Russie».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales