Trois soldats turcs auraient été tués et sept autres, blessés dans une attaque de Daesh en Syrie

Trois soldats turcs auraient été tués et sept autres, blessés dans une attaque de Daesh en Syrie© Umit Bektas Source: Reuters
Des militaires turcs en Syrie

L'Etat islamique, lors d'une attaque dans la région d'Al-Bab en Syrie, a tué trois militaires turcs et en a blessé sept autres, ont confié à Reuters des sources turques de sécurité et hospitalières.

Des militaires turcs étaient en train de soutenir une offensive des rebelles syriens au moment où Daesh a procédé à une attaque, a fait savoir Reuters. Selon les sources de l’agence de presse, les sept soldats blessés ont été transportés dans des hôpitaux frontaliers, dans les provinces de Kilis et de Gaziantep, en Turquie.

Un peu après l’attaque, la Turquie a mis en cause les forces gouvernementales syriennes, arguant qu'une frappe aérienne avait été effectuée par des avions de combat syriens. La Syrie n’a pas fait de commentaire officiel pour répondre à ces accusations.

La région d'Al-Bab, où les militaires auraient été tués, est une ville contrôlée par Daesh que des rebelles syriens soutenus par des militaires turcs tentent de reprendre, a rapporté l'agence de presse Dogan.

Lire aussi : L'armée turque ouvre un nouveau front dans le nord de la Syrie

Des militaires turcs ont été déployés en Syrie dans le cadre de l’opération «Bouclier de l'Euphrate», lancée par la Turquie le 24 août 2016. L’opération n’a pas été autorisée par le gouvernement syrien. Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait alors annoncé que cette opération militaire avait pour but de faire cesser les fréquentes attaques transfrontalières et «de repousser les groupes terroristes qui menacent constamment [la Turquie], tels que Daesh et le PYD [Parti de l’union démocratique kurde]».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales