OSCE : la ville de Donetsk secouée par 249 explosions en 9 heures

Incendie dans un marché local à Donetsk© Alexander Ermochenko Source: Reuters
Incendie dans un marché local à Donetsk

Les observateurs de l’OSCE ont enregistré une forte hausse du nombre de violations du cessez-le-feu à Donetsk en Ukraine et rendu compte des combats les plus féroces depuis sa conclusion. Le Conseil de Sécurité de l’ONU débattra la crise le 5 juin.

Le rapport publié par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) indique que les observateurs de la mission en Ukraine ont documenté 249 explosions en 9 heures à Donetsk et dans ses environs. Selon le texte, les deux parties au conflit ont utilisé «de l’artillerie, des systèmes de mortier et des lance-roquettes multiples» dans la région de l’aéroport de Donetsk. Le rapport indique également des tirs intensifs d'artillerie sur la ville de Donetsk elle-même. «Depuis l’hôtel Park Inn Hotel, la Mission spéciale d'observation a entendu au moins 17 salves de lance-roquettes multiples et environ 100 tirs d’artillerie sur la ville», lit-on dans le rapport.

Capture d'écran du site de l'OSCE
Capture d'écran du site de l'OSCE

Les représentants de l’OSCE ont déclaré qu’ils avaient essayé de pénétrer dans six zones d’entreposage des armes lourdes de l’armée ukrainienne, comme les y autorisent les accords de Minsk II, mais se sont vus refuser l’accès à trois de ces zones. Dans deux zones sur les trois inspectées, les observateurs ont enregistré l’absence de systèmes de lance-roquettes multiples Grad

En attendant,Ivica Dacic, président en exercice de l'OSCEet ministre des Affaires étrangères de Serbie, a appelé les parties au conflit à s’abstenir du recours à la force, respecter les accords de Minsk et se rasseoir à la table des négociations.

L’Ukraine a initié la séance du Conseil de sécurité de l’ONU le 5 juin. Kiev espère que le Conseil de sécurité discutera de la situation dans la cité de Marinka où des combats intenses ont eu lieu, comme a twitté l’ambassadeur ukrainien auprès de l’ONU Youri Sergeev.

La situation à Donetsk ne s’est pas calmée pendant la nuit de vendredi. Selon le service de presse de l’administration de la ville, des tirs d’artillerie ont été entendus régulièrement dans différents quartiers de la ville, la canonnade n’a pas cessé. La caserne de pompiers de Donetsk, dont le personnel s’est habitué à travailler dans des conditions de guerre, a été prise pour cible, d’après le correspondant de RT qui est en ce moment à Donetsk. Les pompiers continuent à travailler sous les tirs d’artillerie.

Selon le porte-parole de la République autoproclamée de Donetsk, les forces ukrainiennes, au cours des dernières 24 heures, ont effectué 46 tirs d’artillerie lourde dans toute la région, notamment de lance-roquettes multiples Grad. 16 agglomérations ont été touchées et un enfant a été tué.

En savoir plus : Les combats reprennent de plus belle à Donetsk, on rapporte 19 victimes et de vastes dégâts

Mais pour les Etats-Unis, ce sont les insurgés de la République autoproclamée de Donetsk qui violent le cessez-le-feu en Ukraine. C’est ce qu’affirme la porte-parole du Département d’Etat Marie Harf en conférence de presse. Le Département d’Etat ne cache pas que ces déclarations ne se basent pas seulement sur les rapports de l’OSCE, mais aussi sur sa propre analyse. Marie Harf a montré une carte qui indique en rouge les lieux où les observateurs de l’OSCE seraient interdits d’accès par les insurgés du Donbass. Au demeurant, la représentante du Département d’Etat admet que les autorités américaines ont reçu cette carte du gouvernement britannique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales