Nouvelle-Calédonie : trois morts dont deux enfants et cinq disparus dans des glissements de terrain

- Avec AFP

Nouvelle-Calédonie : trois morts dont deux enfants et cinq disparus dans des glissements de terrain© Capture d'écran - Les Nouvelles calédoniennes
De grosses intempéries ont frappé la Nouvelle Calédonie, avec de lourdes conséquences

Trois personnes ont trouvé la mort et cinq sont portées disparues après des glissements de terrain survenus sur la côte est de la Nouvelle-Calédonie, qui subit des pluies diluviennes, a fait savoir l'administration locale.

Alors que des pluies intenses frappent l'archipel depuis le 20 novembre, particulièrement sur sa côte est, deux éboulements se sont produits tôt le 22 novembre dans les tribus kanakes de Ouakaya et de Gouareu sur la commune de Houaïlou (à 235 kilomètres de Nouméa). Les corps sans vie d'un enfant de sept ans et d'une trentenaire appartenant à la première tribu ont été retrouvés. Une fillette de huit ans de la tribu Gouareu a également été retrouvée morte.

«Il s'agit de chiffres qui peuvent évoluer car il est extrêmement difficile d'avoir des informations. Une équipe de gendarmes et du dispensaire a pu rejoindre Gouareu par une route puis à pied mais il est pour le moment impossible d'aller à Ouakaya», avait rapporté à l'AFP Olivier Ciry, porte-parole de la sécurité civile, alors que le bilan était de cinq blessés et de plusieurs disparus.

Situées dans des zones reculées dans la chaîne de montagnes, les communautés de Ouakaya et Gouareu comptent quelques dizaines d'habitants.

Dans cette région, où il est parfois tombé jusqu'à 400 millimètres de pluie en 12 heures, toutes les routes sont coupées ainsi que les réseaux électriques et téléphoniques.

Le ciel chargé empêche les hélicoptères de l'armée et des services de secours de gagner les zones sinistrées. 

En tout, cinq habitations ont été emportées par les glissements de terrain et plusieurs enfants figurent parmi les disparus.

Les communes de Thio, Canala, Kouaoua et Houaïlou, localités minières où les reliefs sont fragilisés par l'exploitation du nickel, sont placées en «vigilance rouge-fortes pluies».

«Les perspectives d'amélioration des conditions météo sont défavorables dans les prochaines heures», a déclaré le gouvernement dans un communiqué, recommandant aux populations de «limiter au maximum leurs déplacements et d'observer la plus grande prudence». 

Sur la côte ouest de la Nouvelle-Calédonie, la route principale est coupée au niveau du village de Bourail. Les écoles ont été fermées à Thio, Canala et Kouaoua.

Lire aussi : Chine : des dizaines de personnes enterrées vivantes dans un glissement de terrain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales