Royaume-Uni : une loi très controversée sur le renseignement sur le point de passer

Royaume-Uni : une loi très controversée sur le renseignement sur le point de passer© Kirsty Wigglesworth Source: AFP
La chambre des Lords britanniques a autorisé un texte très controversé sur le renseignement

Un texte forçant les fournisseurs d’accès à Internet à conserver les données des utilisateurs pendant un an, et autorisant le gouvernement à accéder aux contenus téléphoniques, devrait être inscrit prochainement dans la loi britannique.

La haute chambre du Parlement britannique a donné son accord au controversé projet de loi sur les pouvoirs d’enquêtes (Investigatory Powers Bill), qui n’attend donc plus que la signature de la Reine pour faire son entrée dans la Constitution.

Concrètement, le projet de loi devrait permettre au gouvernement britannique d’exiger que les constructeurs téléphoniques rendent leurs appareils moins sécurisés, afin de pouvoir être mis sur écoute. Dans les faits, les autorités pourraient, sur base de soupçons, demander à des sociétés comme Apple ou Google de les aider à pirater des téléphones.

Une autre mesure controversée consiste à obliger les fournisseurs d’accès à Internet à conserver des informations détaillées sur la navigation de leurs utilisateurs et ce pour une durée d’un an.

Au cours de ses passages successifs par le Parlement britannique, le seul amendement qui a été apporté au texte est une mesure permettant d’empêcher que les députés ne soient eux-mêmes épiés, note le média d’actualité britannique The Independent.

Avant d’être adopté par la chambre des Lords, le texte avait été contesté par les entreprises Apple et Twitter, qui soulignaient des atteintes à la vie privée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales