Affrontements à Stockholm entre néonazis et contre-manifestants (VIDEO, PHOTOS)

Affrontements à Stockholm entre néonazis et contre-manifestants (VIDEO, PHOTOS)© Fredrik Sandberg Source: Reuters
Des contre-manifestants attaquent avec des boules de neige les forces de police les empêchant d'atteindre le lieu de rassemblement des néo-nazis.

Une marche organisée dans la capitale suédoise par le Mouvement de résistance nordique a suscité des contre-manifestations. Des violences ont eu lieu malgré le déploiement des forces de l'ordre. 30 personnes ont été arrêtées par la police.

Le centre-ville de Stockholm a été le théâtre d'affrontements le samedi 12 novembre entre manifestants néonazis et contre-manifestants. Des dizaines de personnes ont été arrêtées par la police suite aux débordements. 

Plus de 500 personnes ont participé à la marche du Mouvement de résistance nordique, une organisation national-socialiste scandinave. Selon Sverige Radio, ce mouvement serait présent en Suède, en Finlande, en Norvège et au Danemark. 

Auteur: RUPTLY

Les manifestants d'extrême droite se sont rassemblés dans le parc de Kungstradgarden en fin de matinée le 12 novembre, puis ont marché dans le centre-ville jusqu'à la place Mynttorget, en face du Parlement suédois. Les radicaux du Mouvement de résistance nordique ont scandé dans les rues de Stockholm «Révolution nordique sans pitié», «Ça suffit» et «Stop l'invasion, rapatriement» en faisant référence à l'afflux massif de réfugiés en Suède.

Opposés à cette marche néonazie organisée en plein centre-ville, deux rassemblements avaient été planifiés le même jour par les détracteurs du Mouvement de résistance nordique. Le premier a regroupé 500 personnes à proximité du lieu d'arrivée de la marche néo-nazie et le second a rallié près de 5 000 personnes dans le nord de la capitale suédoise.  

Malgré un dispositif policier impressionnant, les forces de l'ordre n'ont pas réussi à empêcher des débordements et des affrontements entre manifestants et contre-manifestants. Tour à tour, les partisans du Mouvement de résistance nordique et leurs opposants ont tenté de briser les cordons policiers pour en venir aux mains. Selon le porte-parole de la police, 10 contre-manifestants et 20 néonazis ont été arrêtés par les forces de l'ordre. 

Lire aussi : En pleine désillusion, les migrants déguerpissent de Suède

Le calme est revenu lorsque les partisans du Mouvement de résistance nordique ont pu se rassembler sur la place Mynttorget. Paer Oeberg, un des dirigeants de la fraction suédoise de l'organisation néonazie s'est exprimé en saluant la victoire électorale de Donald Trump. Il a également justifié l'opinion de son organisation en expliquant que selon lui l'immigration de masse était orchestré par les adeptes de la mondialisation.

En 2015, près de 200 000 réfugiés et migrants sont arrivés en Suède lors de la crise migratoire. 

Lire aussi : Zones «interdites» en Suède : la situation tendue vue par un journaliste local

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales