Après l’avoir promis, les stars américaines anti-Trump quitteront-elles les Etats-Unis ?

Après l’avoir promis, les stars américaines anti-Trump quitteront-elles les Etats-Unis ? Source: Reuters
Après l'élection de Donald Trump, de nombreuses personnalités américaines avaient juré de changer de pays.

Vers l’Australie ou vers Jupiter, de nombreuses célébrités avaient menacé de quitter le pays si Donald Trump remportait l’élection présidentielle. Maintenant que le Républicain a triomphé, que deviennent les projets de déménagement de ces stars ?

Cher

Bien qu’elle ait tweeté «S'il devait être élu, je déménage sur Jupiter», la chanteuse réside toujours bien sur Terre, et n’est pour l’heure pas devenue la première habitante de la lointaine planète du système solaire.

Après le scrutin, Cher et d'autres stars qui avaient prévu l'exil en cas de victoire de Trump, ont été victimes d'un canular, de fausses annonces immobilières circulant quant à la vente de leur maison.

Robert De Niro

La star de «Raging Bull» et de «Taxi Driver» qui avait taxé le nouveau président élu d’«idiot», à qui il aurait «aimé mettre un poing dans la figure», a été invité par la ville italienne de Ferrazzano, d’où ses grands-parents sont originaires, à y demander l'asile.

Bien que l’on ignore toujours si Robert De Niro choisira d'émigrer vers l’Italie, l’acteur a clarifié après les élections qu’il ne pouvait plus frapper Trump, «désormais, il est président».

Miley Cyrus

La chanteuse Miley Cyrus a pour sa part effectué un beau voltre-face après avoir promis de déménager en cas d’élection de Donald Trump, ce à quoi elle avait ajouté : «Je ne dis pas des choses que je ne pense pas.»

Auteur: Miley Cyrus Army

Le soir de la victoire du Républicain, elle a rappelé son soutien à Hillary Clinton, des larmes plein les yeux, avant de concéder : «Si tu veux ouvrir ton cœur, je t’en donnerai la clé. […] Donald Trump, je t’accepte. Je t’accepte même comme président des Etats-Unis car maintenant je veux être utile.» Au vu de ces paroles, il est peu probable que la célébrité quitte finalement le pays.

Barbra Streisand

«Je ne sais pas, je ne peux pas le croire. Soit je viens dans votre pays, si vous me laissez y entrer, ou au Canada», avait lancé Barbra Streisand sur une chaîne de télévision australienne en août, affichant un avis plutôt tranché sur Donald Trump.

Auteur: The Tonight Show Starring Jimmy Fallon

La chanteuse doit toujours préciser si elle préfère déménager en Australie, ou bien plus près de chez elle, au Canada.

Bryan Cranston

La star de la série Breaking Bad a changé de ton après l’annonce des résultats de l’élection, tweetant : «Bien que choqué et déçu par le résultat, j’espère que le président élu travaillera pour unifier notre pays blessé. Je lui souhaite sincèrement de réussir.»

Plus tôt en novembre, Bryan Cranston avait pourtant adopté une posture différente, dans l’émission amércaine The Bestseller Experiment en cas de victoire de Donald Trump : «Je déménagerai assurément. Ca ne me semble pas réel que cela puisse arriver. Je prie Dieu pour que cela n’arrive pas.»

Samuel L. Jackson

«Si cet enc*** devient président, je bouge mon c*l noir en Afrique du sud», avait déclaré l’acteur afro-américain dans le talk show Jimmy Kimmel Live en décembre 2015.

Sur Twitter, Donald Trump en avait profité pour rétorquer qu’il était «ennuyeux» et apparaissait dans trop de publicités télévisées. On ignore si les plans de Samuel L. Jackson sont toujours d’actualité.

Lire aussi : Les politiques français l'estimaient «stupide», ils devront lui donner du «Mister President»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales