A Berlin, Jean-Claude Juncker plaide pour la relance du projet d'armée européenne

A Berlin, Jean-Claude Juncker plaide pour la relance du projet d'armée européenne © Ints Kalnins Source: Reuters
Des soldats polonais participent à l'opération «Saber Strike» de l'OTAN en Lettonie en juin 2016

Le débat sur la mise en place de mécanismes communs de défense dans l'Union européenne est relancé en Europe. Après les propos tenus par la ministre allemande de la Défense, le président de la Commission européenne est à son tour monté au créneau.

«Nous avons besoin de davantage de sécurité en Europe et je ne parle pas seulement de la lutte antiterroriste», a plaidé Jean-Claude Juncker le 9 novembre lors d'un événement à Berlin consacré à l'Union européenne en 2050.

«Nous en avons besoin maintenant. L'idée selon laquelle les Américains s'occuperont éternellement de la sécurité européenne n'est pas vraie», a expliqué le chef de l'exécutif américain, avant de préciser : «Nous devons le faire nous-même. Et c'est pourquoi nous avons besoin d'une nouvelle approche de la Communauté européenne de défense, y compris une armée européenne».

Jean-Claude Juncker a souligné qu'en 2050 l'Europe ne sera plus l'un des centres économiques mondiaux pour la production. Pour le président de la Commission européenne, la politique commune de sécurité et de défense est un sujet vital pour les pays membres de l'Union : «Si nous voulons avoir une influence dans monde, si nous voulons continuer à exister, à dominer, alors les pays européens doivent travailler ensemble.»

L'idée de créer des forces armée européennes n'est pas nouvelle. Ce projet a néanmoins été relancé par les propos tenus le 7 novembre par la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen. Selon elle, Bruxelles devrait renforcer ses capacités militaires dans la perspective d'une agression russe. 

Les ministre européens doivent se rencontrer à Bruxelles le 14 novembre pour discuter du renforcement de la coopération et des capacités militaires de l'Union européenne. Parmi les propositions qui seront discutées figurent notamment l'augmentation des dépenses militaires de l'Europe, le développement conjoint de moyens militaires et la construction de moyens de défense plus performants contre les cyberattaques. 

Lire aussi : L'ombre de la Russie planerait sur les élections à venir en Europe selon le Wall Street Journal

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales