Comme les grands : une école maternelle de Jérusalem-Est met en scène l'exécution d'un Palestinien

Des enfants palestiniens regarde une pièce de théâtre Source: Reuters
Des enfants palestiniens regarde une pièce de théâtre

Une pièce controversée mise en scène à la maternelle de Jérusalem-Est a provoqué de vives réactions en Israël. Dans cette pièce, on voit un enfant vêtu comme un soldat israélien qui tue un garçon palestinien avec son fusil d'assaut.

Une maternelle palestinienne de Jérusalem-Est a relancé la polémique avec une pièce de théâtre mise en scène par son personnel. Un enfant jouant le rôle d’un soldat israélien s’adresse à un garçon palestinien, et après une conversation avec lui, il le tue. Dans la scène suivante, une foule d’enfants palestiniens se rassemble et commence à pleurer la victime, entretemps, un autre jeune acteur crie des slogans patriotiques palestiniens.

Les réactions en haut lieu ne se sont pas fait attendre. Le ministère israélien de l’Education a qualifié cet incident de «très sérieux» et promis d’ouvrir une enquête. Dans les réseaux sociaux, certains utilisateurs ont rapidement dénoncé la pièce comme provocatrice et antisémite. D’autres ont souligné que les enfants expriment ce qu’ils voient chaque jour, et pour certains, c’est la violence des soldats israéliens.

D’après l’activiste palestinien Mustafa Barghouti, les enfants palestiniens sont profondément influencés par ce qui se passe autour d’eux. «I Il s’agit ici d’une ambiance, d’une situation de violence qui affecte les enfants», a-t-il expliqué dans une interview à RT en soulignant le fait que certains de ces enfants éprouvent des effets psychologiques à long terme après ce qu’ils ont vu de leurs propres yeux.

L’année dernière seulement, 2270 Palestiniens ont été tués à Gaza par l’armée d’occupation israélienne, y compris 590 enfants. Ainsi, Mustafa Barghouti a souligné que le problème réside «dans la poursuite d’une occupation qui est devenue la plus longue de l’histoire contemporaine», ainsi que dans un «système d’oppression et de discrimination raciale envers les Palestiniens» que les enfants ressentent.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales