Au Canada, les visiteurs peuvent s'identifier à la frontière comme homme, femme ou «neutre»

Au Canada, les visiteurs peuvent s'identifier à la frontière comme homme, femme ou «neutre»© GEOFF ROBINS Source: AFP
Une femme à la WorldPride Parade à Toronto, au Canada, en 2014

Les étrangers se rendant au Canada pourront désormais choisir le genre «neutre» dans leurs démarches administratives auprès des autorités canadiennes, si celui-ci est déjà indiqué sur le passeport de leur pays.

Le Canada a fait un nouveau pas dans la reconnaissance des revendications de certains groupes LGBT. D'après des informations rapportées par des médias anglo-saxons tels que le Guardian britannique, le système électronique d'autorisation d'entrée au Canada (Electronic Travel Authorizations, ou eTAs), proposera aux étrangers souhaitant voyager dans le pays sans visa d'indiquer leur genre, parmi... trois options : homme, femme et «neutre». Le genre choisi devra correspondre à celui indiqué sur le passeport du visiteur. Certains Etats, comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Népal, reconnaissant en effet un genre «neutre» (ou «X») pour leurs citoyens.

En outre, les ressortissants étrangers vivant au Canada qui ont changé de sexe pourront demander la modification de leur genre sur l'ensemble des documents officiels qui leur ont été remis par les autorités, a indiqué un porte-parole du département Immigration, Réfugiés et Citoyenneté du Canada.

Des initiatives en cohésion avec la politique de reconnaissance des luttes LGBT menée par Ottawa – en particulier depuis l'arrivée au pouvoir de Justin Trudeau, en 2015. Pour autant, les autorités du pays ne distinguent pour l'instant «que» les genres homme et femme pour les documents officiels de leurs ressortissants. Toutefois, le Premier ministre canadien avait annoncé, l'été dernier, que le gouvernement envisageait d'introduire un genre «neutre» pour les cartes d'identité des citoyens canadiens.

Lire aussi : L'hymne canadien sera désormais ... de sexe neutre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales