Plus de cent cadavres décapités découverts près de Mossoul

Plus de cent cadavres décapités découverts près de Mossoul Source: Reuters

Les forces armées irakiennes ont découvert un charnier près de la ville de Mossoul, contrôlée par l'Etat islamique depuis plus de deux ans. Plus d'une centaine de corps décapités, dont l'identité reste à déterminer, y ont été entassés.

Le 7 novembre, l'armée irakienne a annoncé avoir découvert une centaine de corps sans tête dans un charnier au sud de la ville de Mossoul, contrôlée par les combattants de l'Etat islamique depuis l'été 2014.

Un porte-parole du commandement unifié des forces armées, le général de brigade Yahya Rasool, a précisé que les corps avaient été découverts près d'une université agricole de la ville de Hamam al-Alil. Les cadavres ont apparemment été décapités.

Une équipe de médecins légistes se rendra sur les lieux le 8 novembre, afin de procéder à une enquête plus poussée et identifier les cadavres. Leur état, selon l'armée irakienne, ne permet pas, pour l'heure, de déterminer s'il s'agit de civils ou de militaires.

L'Etat islamique a perpétré de nombreux massacres au nord et au centre de l'Irak depuis les offensives de l'été 2014. La plupart ont été documentés par des photographies, ainsi que par des vidéos qui sont diffusées sur internet.

Depuis le mois d'octobre 2016, les forces armées irakiennes ont lancé une opération militaire d'envergure pour tenter de déloger les combattants de l'Etat islamique de ces territoires et reprendre le contrôle de la ville de Mossoul.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales