Sur fond de trêve, les couloirs humanitaires sont ouverts à Alep

Sur fond de trêve, les couloirs humanitaires sont ouverts à Alep © Capture d'écran d'une vidéo

Comme prévu, une nouvelle trêve humanitaire d'une durée de dix heures décrétée par la Russie est entrée en vigueur à Alep pour faciliter la sortie des civils et des combattants non-armés des zones de combat.

A 10h le 4 novembre, la Russie et Damas ont arrêté toute activité militaire sur Alep pour permettre aux civils de quitter la ville via huit couloirs humanitaires.

Selon les informations des militaires russes, fin octobre, certains combattants n’ayant pas réussi à briser le blocus autour de la partie de la ville qu'ils contrôlent ont accepté la proposition de Moscou de quitter Alep. La seule condition pour emprunter ces corridors humanitaires étant d’abandonner toutes leurs armes.

Ce n’est pas la première fois que Moscou et Damas cessent leurs frappes contre les combattants de Daesh à Alep. La dernière fois, lors d'une trêve de huit jours débutée le 20 octobre, les terroristes avaient pilonné les couloirs humanitaires afin d'empêcher les civils de quitter la ville. Seule une cinquantaine de personnes avaient pu quitter la ville assiégée saines et sauves.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales