Les morts prennent trop de place : Israël creuse un grand cimetière souterrain

Cimetière de JérusalemSource: Reuters
Cimetière de Jérusalem

L’Etat hébreu a débloqué 50 millions de dollars pour la construction d’une grande cité des morts sous le sol de Jérusalem. Ville sainte aux yeux de trois religions, Jérusalem n’a juste plus de place.

Depuis quelques années, la question de savoir où enterrer les morts est une épine dans le pied des autorités religieuses israéliennes. Faute de place pour enterrer toutes les personnes qui veulent y gérer, la ville de Jérusalem est en train de construire un grand cimetière sous-terrain.

«L’idée consiste à creuser des galeries et à réaliser l’enfouissement à l’intérieur. Cela représente aussi une coutume ancienne, une technique d’enterrement ancienne utilisée par les juifs. D’après la religion juive, on est venu de la terre et on doit y revenir», a indiqué Roy Gousman, représentant de l’entreprise Rolzur Tunneling dont l’activité consiste à creuser des tunnels. 

Le tunnel principal permettra l’enfouissement le long des murs ainsi que par terre sur les côtés, tout en laissant le passage principal ouvert. D’après les estimations, 22 000 places d’enterrement apparaîtront grâce à ce complexe. De plus, il y a un autre endroit qui permet de continuer ce chantier et de créer deux fois plus de places, aussi longtemps qu’il y aura encore de la place sous la montagne.

L’employé de Rolzur Tunneling a aussi précisé que son équipe creuserait très profondément à 40, 50, parfois 60 mètres sous terre... «Descendre sous terre est mieux parce qu’on n’utilise pas d’espace extérieur. Ce n’est pas visible.», a-t-il indiqué.

Tandis que les autorités de Jérusalem creusent pour trouver des solutions d’enterrement, celles de Tel-Aviv, où trois bâtiments tendus vers le ciel ont été construits en banlieue, regardent vers les cieux.

Les tours du cimetière possèdent des tuyauteries remplies de gravats, ce qui signifie que chaque étage est relié à la terre en conformité avec les prescriptions juives.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales