Bruxelles : plusieurs centaines de jeunes organisent une manif sauvage contre le CETA

Bruxelles : plusieurs centaines de jeunes organisent une manif sauvage contre le CETA© Capture d'écran Twitter

Environ 250 personnes se sont rassemblées le 3 novembre au soir place du Luxembourg, devant le Parlement européen à Bruxelles à l'appel de la plateforme TTIP Game Over, pour dénoncer la «collusion» entre les lobbyistes et les décideurs européens.

Les manifestants ont bien organisé leur manifestation sauvage : camouflés parmi la foule d'anonymes venus se détendre dans les bars à proximité, ils ont tiré quelques feux d’artifice aux alentours de 20h30 en chantant «Do you hear the people sing ?» (Entendez-vous les gens chanter ?), devenu l'hymne de la mobilisation citoyenne contre les traités de libre-échange entre l'Union européenne et l’Amérique du Nord (TTIP pour les Etats-Unis, CETA pour le Canada).

Des rubans de signalisation aux couleurs de ceux utilisés généralement par la police, mais avec des inscriptions anti-CETA et anti-TTIP, ont été déployés autour de la place du Luxembourg.

Une des participantes a expliqué au média belge 7sur7 que l’action visait à faire entendre la voix des citoyens aux décideurs européens : «C'est un lieu informel où se retrouvent beaucoup de lobbyistes et de personnes qui travaillent dans les institutions européennes. C'est une bulle bruxelloise. Les frontières sont poreuses entre les rapports formels et informels. On voulait montrer notre opposition à la collusion entre le monde des affaires et le monde politique. C'est pour nous, cette proximité qui a provoqué la signature du CETA», a-t-elle soutenu.

Plus tôt dans la journée, une cinquantaine de jeunes habillés en tenue de soirée ont bu du champagne devant le siège de la Commission européenne, en une allusion ironique censée figurer des lobbyistes se félicitant de la signature du CETA le 30 octobre dernier.

 Lire aussi : A Bruxelles, 80 affiches anti-TTIP et CETA remplacent des publicités traditionnelles (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales