Alep : une nouvelle vague de bombardements par des extrémistes fait trois morts et 40 blessés civils

Alep : une nouvelle vague de bombardements par des extrémistes fait trois morts et 40 blessés civils© RT

Au moins trois personnes sont mortes et 40 autres ont été blessées dans une nouvelle série de bombardements des quartiers résidentiels dans l'ouest d'Alep, contrôlé par les forces gouvernementales syriennes, ont annoncé les sources médicales à RT.

Samedi 29 octobre, les extrémistes et des djihadistes ont poursuivi leur offensive pour briser le siège de l'est d'Alep. La partie orientale de la ville, contrôlée par le gouvernement, a ainsi été encore une fois visée par des tirs d'artillerie, a fait savoir Mourad Gazdiev, le correspondant de RT à Alep.

A midi (heure locale), trois personnes ont péri dans l'attaque des combattants, alors que quelque 40 autres civils ont été blessés.

Selon Mourad Gazdiev, les rebelles «essayent de se frayer un chemin dans la ville en usant de toutes les armes à leur disposition, parmi lesquelles des roquettes, des missiles ou encore des bombes artisanales agrémentées de clous. Ils ont mené des bombardements implacables et sans répit sur la ville – et les civils en paient le prix».

La veille, vendredi 28 octobre, le journaliste de RT avait en effet rapporté qu'au moins six civils avaient péri, et 71 autres avaient été blessés, dans une offensive massive des djihadistes de l'ex-front Al-Nosra sur des zones résidentielles d'Alep-Est.

Lire aussi : Syrie : six enfants tués par des tirs de roquettes à Alep

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales