La Lituanie considère que Kiev a besoin d’armes défensives

Le ministre des Affaires étrangères lithuanien Linas Linkevičius Source: Reuters
Le ministre des Affaires étrangères lithuanien Linas Linkevičius

La Lituanie, membre de l’Union Européenne (UE), estime qu'il est nécessaire de livrer des armes à l'Ukraine. C'est ce qu'a dit son ministre des Affaires étrangères Linas Linkevicius aux journalistes.

Ces déclarations du ministre lituanien arrivent alors que des grandes puissances européennes tels que la France et l’Allemagne ont exprimé leurs protestations contre l’idée d’armer l’Ukraine.

« Nous devons soutenir l’Ukraine sur le plan financier, économique, mais aussi militaire », a déclaré Linas Linkevicius lundi. « Je ne veux pas dire envoyer des troupes – c’est hors de question – mais au moins soutenir le gouvernement en livrant des armes défensives ».

Un diplomate de haut rang lituanien a parlé aux médias avant la réunion  des ministres des Affaires étrangères à Bruxelles. Ils se sont réunis dans la capitale belge pour discuter des tout derniers développements de la crise ukrainienne et d'une nouvelle série possible de sanctions contre la Russie.

La Lituanie figure parmi les partisans les plus ardents du gouvernement ukrainien porté par le coup d'Etat de février dernier Kiev et les pays les plus critiques à l'égard de la Russie. Le gouvernement se range du côté des hommes politiques américains en souhaitant que des armes défensives soient livrées à l'Ukraine même si les hauts fonctionnaires européens se sont fermement opposés à une telle initiative.

L’idée de livrer des armes aux troupes ukrainiennes a été soutenue par quelques hommes politiques et commandants militaires américains, comme le sénateur John McCain et un haut commandant de l’OTAN, le général Philip Breedlove, mais la Maison Banche reste n'a pas encore arrêté son choix. Ils disent que les armes sont nécessaires pour lutter contre la Russie qui est accusée d'armer et de former les forces antigouvernementales dans l’est de l’Ukraine.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales