Royaume-Uni : un retrait de la CEDH rappellerait l’Allemagne des années 1930

Royaume-Uni : un retrait de la CEDH rappellerait l’Allemagne des années 1930© Vincent Kessler Source: Reuters
La Cour européenne des droits de l'homme
Suivez RT France surTelegram

Le gouvernement conservateur menace de faire sortir son pays de la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH). Une situation qui rappelle l’Allemagne nazie et les années 1930 estime un haut représentant de l’ONU.

Le professeur et rapporteur spécial sur les droits des migrants François Crépeau a déclaré que l’intention des Tories de se retirer de la Convention européenne des droits de l’Homme donnait l’impression d’une répétition de l’Histoire et démontrait l’érosion que subissent les droits de l’hommes en Grande-Bretagne.

«Nous devons nous rappeler des années 1930 et de la façon dont les droits des juifs ont été rognés en Allemagne, puis ceux de tout le peuple allemand. Je veux dire que les pays qui s’engagent sur la voie de la restriction des droits d’une catégorie de citoyens ne s’arrêtent généralement pas là», a-t-il précisé.

Les Conservateurs ont en effet menacé de dénoncer la CEDH pour pouvoir expulser légalement les criminels étrangers.

Les Tory ont aussi proposé de remplacer la Convention européenne des droits de l’homme par une loi britannique. François Crépeau a déclaré que si cette déclaration défendait les droits de l’homme de la même manière, il n’aurait rien contre, soulignant toutefois que le Royaume-Uni ne devait pas renoncer à la CEDH.

Les commentaires de François Crépeau ont provoqué l’indignation au sein des membres du parti Conservateur. «Comparer une Déclaration britanniques de droits à la persécution des juifs par les nazis est ridicule et offensant», a notamment déclaré le sous-secrétaire d’Etat britannique à la Justice, Dominic Raab.

Plusieurs autres conservateurs se sont également exprimés contre la dénonciation de la convention. Le politicien pro-européen Ken Clarke a annoncé que les intentions du gouvernements britannique étaient «inconcevables» et «absurdes».

«Je crois, pour ma part, qu’il est inconcevable que nous renoncions à la Convention européenne des droits de l’homme. Elle a été rédigée par des avocats britanniques après la Seconde Guerre mondiale pour défendre les valeurs pour lesquelles nous avions lutté pendant la Guerre», a-t-il précisé.

De plus, le ministre de la Justice Michael Gove a estimé le 31 mai qu’il pensait réécrire un texte anglais plutôt que britannique, de sorte que l’Ecosse puisse conserver la Convention.

L’Ecosse a un système juridique qui diffère de celui des autres membres du Royaume-Uni. Le gouvernement écossais a déjà déclaré pour sa part qu’il allait bloquer toutes les tentatives de Londres pour dénoncer la CEDH. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix