Yémen : le Royaume-Uni forme les pilotes saoudiens malgré des «crimes de guerre»

Yémen : le Royaume-Uni forme les pilotes saoudiens malgré des «crimes de guerre»© NARENDRA SHRESTHA Source: AFP
Suivez RT France surTelegram

Le parti des Libéraux-démocrates britanniques dénonce les formations accordées aux forces aériennes saoudiennes par leur gouvernement. Le parti condamne fermement «la complicité du Royaume-Uni dans cette campagne criminelle».

Alors que le conflit au Yémen fait rage, l'Arabie Saoudite menant de violentes frappes contre les Houthis et la population civile, des rapports attestant de la formation de membres de l’armée de l’air saoudienne par les officiers britanniques suscitent un tollé. Le parti des Libéraux-démocrates (Lib Demsanglais a qualifié cette révélation de «honteuse» pour le Royaume-Uni.

Tom Brake, député et porte-parole pour les Affaires étrangères des Lib Dems a appelé le ministère de la Défense à mettre immédiatement un terme à ces formations et à restreindre l’exportation d’armes à l’Arabie saoudite. «Non seulement le Royaume-Uni fournit des armes à l'Arabie Saoudite mais, il entraîne également ses pilotes, c'est honteux. Les bombardements visant des civils innocents ont été dévoilés. Le gouvernement doit mettre fin à sa complicité dans cette campagne meurtrière», a-t-il affirmé. 

En réponse à ces accusations, le secrétaire d'Etat à la défense, Michael Fallon, a expliqué que l'Arabie Saoudite bénéficiait «d'aide pour améliorer [les] compétences [des pilotes] en termes de ciblage aérien». Il a également indiqué que le Royaume-Uni n'avait procédé qu'à deux formations, et que le pays «n'a[vait] pas fourni de consignes précises sur les opérations de l'Arabie Saoudite, au Yémen». Par conséquent, selon lui, il n'y aurait là aucune violation du droit international.

L'ONG Amnesty International a de son côté accusé le Royaume-Uni de favoriser la guerre civile au Yémen, en violation totale des législations internationales.

Entre Riyad et Londres, un juteux marché d'armement

Selon Human Rights Watch, le Royaume-Uni a vendu pour trois milliards d’armement à l’Arabie saoudite en 2015, allant des avions aux grenades, en passant par les hélicoptères, drones et missiles divers.

Second importateur mondial d’armes après l’Inde, l’Arabie saoudite reçoit 59% de son armement de l’Union européenne, et notamment de la France. L'action du gouvernement Hollande a été particulièrement dynamique dans ce domaine, avec un record de 15 milliards d’euros de commandes signées en 2015, selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm.

Au Yémen, les rebelles Houthis affrontent depuis plus d'un an les forces fidèles au président déchu Abd Rabbo Mansour Hadi, réfugié en Arabie Saoudite. Cette guerre aurait pour l'heure fait plus de 10 000 victimes, dont les deux tiers au moins parmi les civils, selon l’ONU. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix