En Suède, une ville pourrait réinsérer les djihadistes... en leur offrant un logement gratuit

En Suède, une ville pourrait réinsérer les djihadistes... en leur offrant un logement gratuit Source: AFP

Selon une radio suédoise, une municipalité entendrait aider les djihadistes de retour de Syrie à se réintégrer dans la société en leur proposant logement gratuit et réductions d'impôts. Une proposition qui n'allait pas manquer de susciter un tollé.

Anna Sjöstrand, coordinatrice en charge de l’extrémisme à la mairie de Lund, dans le Sud de la Suède, a annoncé vouloir mettre en place des mesures afin de faciliter la réintégration des djihadistes de retour de Syrie, selon Sveriges Radio.

Entre autres propositions, elle suggère la mise à disposition d'un logement gratuit, des aides à l'obtention du permis de conduire, ou encore des réductions d'impôts supposées encourager «la réinsertion sur le marché du travail».

Ces mesures s'appuient sur les conclusions d'un rapport remis aux autorités suédoises par le criminologiste Christoffer Carlsson, qui soulignent la difficulté de rompre avec le fondamentalisme et de retrouver une vie normale sans aide. «On peut critiquer cette mesure, mais [je pense] que chacun a droit de recevoir la même aide que les autres», a déclaré Anna Sjöstrand. «Nous ne pouvons dire à quelqu'un que, sous prétexte d'avoir fait le mauvais choix, il ne peut revenir et vivre de nouveau dans notre société» a-t-elle poursuivi.

Ces propositions ont immédiatement déclenché de vives réactions sur les réseaux sociaux. Certains parlent d'une «folie» de la part de la municipalité de Lund.

La volonté affiché par Anna Sjöstrand d'accueillir les djihadistes est loin de faire l'unanimité. Sur Twitter, les réactions fusent. Un Suédois rétorque par exemple : «Bien sûr qu'il faut dire aux terroristes ''Vous avez fait votre choix, vous n'êtes plus les bienvenus''».

Selon Sveriges Radio, des mesures similaires sont envisagées à Malmö, Borlänge et Örebro. Cette dernière ville avait fait l'objet de vives critiques en janvier dernier, après avoir proposé des stages à deux membres de l'Etat islamique, qui étaient par la suite retournés combattre en Syrie, où ils ont été tués. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»