«Hey Canada, F*ck You!» : le compte Twitter d'un ministre belge piraté

- Avec AFP

Didier Reynders Source: AFP
Didier Reynders

Le compte Twitter du ministre belge des Affaires étrangères a été piraté mardi, a annoncé son ministère, quelques heures après le refus de la région belge de Wallonie de donner son feu vert au CETA, traité de libre échange avec le Canada

«Le compte Twitter personnel de Didier Reynders a été piraté. Les messages qui y ont été publiés récemment ne sont pas de lui», a annoncé son ministère dans un tweet. «Tout est fait pour résoudre le problème», a-t-il ajouté à l'agence Belga.

Le message montrait une photo de l'ancien Premier ministre canadien Stephen Harper avec la mention «Hé Canada, Allez vous faire f...!» («Hey Canada, Fuck You!»).

Capture d'écran du compte Twitter de Didier Reynders
Capture d'écran du compte Twitter de Didier Reynders

Trois heures après avoir été posté, le message injurieux restait le dernier visible sur le compte de Didier Reynders, pourtant un des principaux défenseurs du CETA.

Ce piratage a eu lieu quelques heures après le lancement par l'Union européenne d'un ultimatum à la région francophone belge de Wallonie pour qu'elle donne son indispensable accord au CETA d'ici vendredi, ultimatum que le ministre-président wallon, le socialiste Paul Magnette a rejeté.

Didier Reynders, un conservateur qui représente le gouvernement fédéral belge, est un ardent défenseur de ce traité de libre échange entre l'UE et le Canada.

Le refus de Paul Magnette, qui réclame plus de garanties notamment dans les domaines agricole, social et environnemental, met en danger la signature formelle du CETA, ce qui lui a valu le soutien de nombreux activistes.

La signature du CETA était normalement programmée à l'occasion d'une visite de l'actuel Premier ministre canadien, Justin Trudeau, à Bruxelles - siège de la Commission européenne - fin octobre.

Carton rouge au CETA : manifestation contre l’accord entre l’UE et le Canada, à Luxembourg (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales