Sénateur américain : «Les habitants d’Alep sont otages des terroristes et de leurs sponsors»

© Abdalrhman Ismail Source: Reuters

Tandis que les Etats-Unis accusent la Russie et Assad de «crimes de guerre», le sénateur américain Richard Black a confié à RT que Riyad, Ankara, l’OTAN et Doha finançaient des terroristes qui ne laissaient pas les civils sortir d’Alep.

Depuis plusieurs semaines, Alep fait face à un grave crise humanitaire. Les civils qui souhaitent quitter la ville ne le peuvent pas car ils ont peur d’être tués. Il y a un mois, 26 civils avaient perdu la vie dans les corridors humanitaires. Pourtant, rester dans la ville ne garantit pas la sécurité car les combats dans les zones résidentielles font toujours des morts parmi les civils.

Le sénateur américain Richard Black a déclaré à RT que les pertes civiles ne devaient pas être imputées à la Russie et aux troupes gouvernementales comme le faisait le monde occidental.

«Ce n’est pas la faute de la Russie, ce n’est pas la faute de la Syrie. C’est la faute des rebelles avant tout», a-t-il précisé en expliquant que c’était le choix des rebelles de combattre dans les zones civiles de la ville d'Alep.

Qui paye Daesh ? Qui paye Al-Qaïda ? Ils sont payés par l’Arabie saoudite, la Turquie, les Etats-Unis, l’OTAN

«Les rebelles ont interdit aux civils de quitter la ville, pour les utiliser comme boucliers humains parce qu’ils savent que cela forcera la Syrie et la Russie être plus prudentes dans leurs bombardements», a-t-il souligné.

Pour Richard Black, tous les combattants qui se battent à Alep sont financés et contrôlés par l’Arabie saoudite, la Turquie, le Qatar et certains pays de l’OTAN, notamment par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. Et même s’ils pourraient les influencer pour qu’ils laissent partir les civils, ces derniers ne le font pas.

«On ne peut pas se débarrasser des sponsors des rebelles. Qui paye Daesh ? Qui paye Al-Qaïda ? Ils sont payés par l’Arabie saoudite, la Turquie, les Etats-Unis, l’OTAN […] L’Arabie saoudite, la Turquie, le Qatar et certains pays de l’OTAN, notamment les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont employé des terroristes venus du monde entier, des soldats mercenaires pour qu’ils pénètrent en Syrie et tuent des gens à travers la Syrie», a-t-il conclu.

Lire aussi : Syrie : Moscou dément la mort de six militaires russes tués par le groupe rebelle «Failak al-Sham»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales