L'Etat islamique réprime brutalement un complot visant à rendre Mossoul aux autorités irakiennes

L'armée irakienne sur la route menant à Mossoul © Ako Rasheed Source: Reuters
L'armée irakienne sur la route menant à Mossoul

Daesh a tué dans l’œuf une rébellion menée par l'un de ses commandants désirant aider les forces gouvernementales irakiennes progressant vers Mossoul, selon les autorités du pays. Des dizaines de dissidents ont été tués par l'organisation terroriste.

58 personnes ont été exécutées par l'Etat islamique pour avoir été suspectées de participer à un complot visant à laisser l'armée irakienne reprendre le contrôle de la ville de Mossoul, bastion de Daesh en Irak.

Lire aussi : Irak : la bataille pour la ville de Mossoul pourrait débuter en octobre, selon un responsable US

Selon des habitants de Mossoul cités par l'agence Reuters, les conspirateurs présumés ont été noyés avant que leurs corps ne soient enterrés dans une fosse commune située dans une décharge à proximité de la ville. Selon plusieurs représentants irakiens, un assistant d'Abu Bakr al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, était à la tête de la conspiration, mais l'identité du traître n'a pas été révélée afin de ne pas accroître les risques de représailles sur sa famille.

Les djihadistes dissidents souhaitaient affaiblir les défenses de la ville, alors que l'armée irakienne et ses alliés sont sur le point de lancer la phase finale de la grande offensive destinée à libérer Mossoul. Mais des membres de l'Etat islamique ont trouvé un message mentionnant des caches d'armes sur le téléphone d'un des conspirateurs, qui a avoué que ces armes étaient destinées à être utilisées contre Daesh à l'approche des forces irakiennes.

Ces dernières semaines, des signes de rébellion étaient apparu dans les rues de ce bastion de l'Etat islamique en Irak. Des graffitis appelant à la résistance avaient notamment été inscits sur certains murs de la ville.

Lire aussi : Lutte contre Daesh : des avions de chasse décollent du porte-avions Charles de Gaulle vers Mossoul

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales