Jaber Albakr, le Syrien suspecté de préparer un attentat se serait suicidé dans une prison allemande

Jaber Albakr
Jaber Albakr

Le fugitif syrien en lien avec Daesh et soupçonné de préparer une attaque terroriste que la police allemande avait traqué pendant deux jours, se serait suicidé dans sa cellule rapporte le quotidien allemand Spiegel sur son site.

Selon le Spiegel, qui cite des sources judiciaires, le suspect aurait été retrouvé pendu dans sa cellule. 

Suspecté de préparer un attentat à l'aéroport de Berlin, le jeune homme de 22 ans avait été traqué puis placé à l'isolement dans une cellule sous haute surveillance d'une prison de Leipzig, en raison des risques accrus de suicide et de grève de la faim. 

Jusqu'à l'arrestation du suspect lundi 10 octobre, la chasse à l'homme de 48 heures qui aura conduit à son interpellation a été l'objet d'une vive polémique outre-Rhin, les services secrets ayant été accusés de ne pas avoir coopéré et d'avoir minimisé la dangerosité de l'individu. Juste avant qu'elle n'aboutisse à l'arrestation du suspect, la traque aura ainsi été qualifiée d'«échec total» par plusieurs médias allemands, qui ont souligné les nombreux ratés des forces de l'ordre, notamment le fait que le suspect leur soit passé sous le nez lors de leur première intervention à son domicile. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales