Bitume brûlant : une vague de chaleur en Inde tue plus de 1 400 personnes (PHOTOS)

Des brebis traversent une mare asséchée en Inde Source: Reuters
Des brebis traversent une mare asséchée en Inde

Les chemins fondent devant les yeux, et la chaleur est devenue létale en Inde, tuant au moins 1 412 personnes au cours du seul mois de mai. La température moyenne, dans certaines régions, s’élève à 47 degrés Celsius.

Les médecins ont été forcé à remettre leur congés à plus tard pour s’occuper des souffrants.

Deux Etats de sud de l’Inde, l’Andhra Pradesh et le Télangana à côté, sont les régions les plus affectées. La chaleur fait rage depuis plus d’une semaine et le taux de la mortalité est deux fois supérieur à celui suscité par la canicule de l’année passée. 1020 personnes sont «mortes de chaud» rien que dans l’Etat d’Andra Pradesh, selon le quotidien indien Hindustan Times.

Pour le moment, les deux Etats ont enregistré plus de 800 morts provoquées par la chaleur, a rapporté le quotidien the Indian Express. Les autorités locales ont conseillé aux habitants de rester dans leurs maisons entre 11h00 et 16h00 pour éviter le coup de chaleur. Mardi, les températures ont atteint des sommets dans plusieurs districts de l’Etat de Telangana : Warangal (46 degrés Celsius), Karimnagar (45 degrés Celsius) et Nizamabad (44 degrés Celsius), selon l’Indian Express.

Cependant, très peu d’Indiens peuvent se permettre de rester à la maison. Mais [si je reste à l'intérieur] comment je vais gagner de l’argent?», a demandé à Reuters Akhlaq, collecteur des débris à Delhi, où les températures ont atteint 45 Celsius mardi.

Des vents chauds et secs ont balayé la capitale, ainsi que la majeure partie du nord et du centre du pays. Les habitants de la ville sont prêts à tout pour se procurer de l’eau froide et des fruits frais. A travers le pays, de nombreux habitants se jettent dans les rivières pour se rafraîchir.

Tant de gens meurent à cause de la chaleur que nous enfermons les enfants à l'intérieur», a dit à Associated Press un maître d’école. Dans sa classe, le thermomètre qui a enregistré la température la plus élevée en 67 ans samedi en atteignant 48 degrés Celsius.

Travailler dehors présente actuellement un danger de mort. «Soit nous devons travailler en mettant nos vie en péril, soit nous devons vivre sans nourriture», a dit un fermier dans une région de Nalgona dans l’Andhra Pradesh. «Mais nous arrêtons de travailler quand cela devient insupportable». 

Cependant, dans la ville de Nizamabad, à quelques 150 kilomètres de nord de la capitale de l’Etat d’Hyderabad, les travailleurs de la construction font leur travail «malgré la météo».

«Si je ne travaille pas à cause de la chaleur, comment ma famille survivra-t-elle ?», a dit à Associated Press Mahalakshmi, qui gagne 3 euros par jour.

Mai et juin sont habituellement les deux mois les plus chauds en Inde avec des températures qui atteignent aisément 40 degrés Celsius et plus. Mais selon les météorologues, le nombre de jours pendant lesquels il faut supporter des températures supérieures ou égales à 45 degrée Celsius a accru au cours des 15 dernières années.

Les habitants des colonies d’Hathibarkala, Salawala et Chandralok ont organisé une manifestation devant le un manque d’eau qu’ils subissent ces deux dernières semaines, forcés de dépendre de citernes à eau pour lesquels ils ont dû débourser de grandes sommes d’argent, ont rapporté the Times of India.

«Une citerne  à eau coûte entre 250 et 400 roupies et la qualité de l’eau est mauvaise», a dit Naresh Gupta, habitante de la colonie de Chandralok au journal.

Lundi, des femmes dans la colonie d’Indira ont manifesté devant les départements de distribution d’eau près de Dilaram Chowk. «Notre région faisait face à des problèmes de distribution d’eau depuis déjà un mois. L’eau coule pendant moins d’une heure chaque jour et même ainsi, la pression est très basse», a déclaré Kusum Semwal, habitant de la colonie d’Indira, ajoutant que, malgré le fait que les habitants se sont plaints beaucoup de fois, le problème est toujours là.

Les météorologues disent que la chaleur torride se poursuivra au moins encore une semaine alors que des pluies abondantes sont attendues dans l’Etat de Kerala au sud pendant la première semaine  de juin.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales