Généraux américains : un conflit «extrêmement meurtrier» avec la Russie est «quasiment certain»

Le chef d'état-major américain Mark Miley© Kevin Lamarque Source: Reuters
Le chef d'état-major américain Mark Miley

S'exprimant lors d'une conférence sur l'avenir de l'armée, des hauts-gradés de l'armée américaine ont évoqué les perspectives de futurs conflits, qui devraient opposer les Etats-Unis à la Russie et à la Chine.

Les Etats-Unis font face à de très sérieuses menaces venant d’Etats «agissant de façon agressive», a affirmé le lieutenant-général Joseph Anderson, vice-chef de l’état-major, intervenant lors d'une conférence sur l’avenir de l’armée américaine qui s’est tenue le 4 octobre.

«A qui cela vous fait-il penser ? La Russie ?» a-t-il ironiquement demandé aux autres intervenants. Un tel conflit est «quasiment certain», selon le chef de l’état-major de l’armée américaine Mark Milley.

Le géneral Hix a informé l’assemblée du fait que les Etats-Unis avaient été contraints de se préparer à une «violence d'une ampleur que l’armée américaine n’a pas connue depuis la guerre de Corée», au regard des avancées technologiques réalisées par la Russie et par la Chine.

Un tel conflit serait «extrêmement meurtrier et bref» selon les intervenants. 

Pour le général Hix, les avancées technologiques dans l’armement, telles que l’intelligence artificielle et les systèmes autonomes, vont considérablement augmenter la rapidité des évènements dans le cadre d'un conflit et «mettre à l’épreuve nos capacités humaines». «La vitesse à laquelle les machines pourront prendre des décisions justifiera le développement d’une nouvelle relation entre l’homme et la machine», a-t-il précisé. 

Lire aussi : Poutine signe un décret suspendant l’accord russo-américain sur l’élimination du plutonium

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales