Poutine signe un décret suspendant l’accord russo-américain sur l’élimination du plutonium

Source: Reuters

En raison d'actions «hostiles» des Etats-Unis, le président russe a annoncé avoir suspendu l’accord russo-américain signé après la guerre froide et qui prévoyait l’élimination du plutonium des ogives nucléaires.

Le décret signé par le président russe évoque «un changement radical dans l’environnement, une menace à la stabilité stratégique causée par les actions hostiles des Etats-Unis contre la Russie et l’incapacité de Washington à remplir ses obligations prises sur l’élimination du plutonium d’après [la signature] d'accords internationaux».

Ce nouveau développement n'est pas tout à fait une surprise étant donné que la Russie s'était dite insatisfaite de la manière avec laquelle les Etats-Unis géraient leurs stocks de plutonium. Washington avait en effet décidé qu'il serait moins cher de mélanger les matériaux nucléaires à d'autres produits.

La Russie a pu insister sur le fait que les Etats-Unis violaient les termes de l'accord, qui exigeaient le recours à un réacteur nucléaire pour transformer le plutonium. Contrairement au procédé de mélange mis en pratique par les Etats-Unis, cette méthode rend le processus de transformation irréversible.

Cet accord entre Washington et Moscou avait été signé en 2000. Les deux pays s'étaient engagés à éliminer chacun 34 tonnes de plutonium militaire excédentaire issu de la guerre froide, afin de les recycler sous forme de combustible MOX, à usage civil. L’accord prévoyait aussi la construction d'une usine de recyclage de plutonium militaire sur le site de Savannah River, à Aiken, en Caroline du Sud, ce qui n’a jamais été réalisé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales