Syrie : 20 morts dans un camp de réfugiés après un attentat suicide revendiqué par l'EI

© Khalil Ashawi Source: Reuters

Un attentat suicide contre un camp de réfugiés en Syrie a fait au moins 20 morts et un nombre «record» de blessés, selon l'agence turque Anadolu. Daesh a revendiqué l'attaque.

Un témoin oculaire a déclaré à l'agence turque Anadolu qu'un kamikaze était entré dans le camp par un point de contrôle où aucune sécurité n'était assurée avant de déclencher sa charge explosive.

Hormis les 20 personnes qui ont été tuées, l'attaque a fait un nombre de blessés «record», selon Anadolu. Ceux qui ont été légèrement blessés ont été emmenés dans des centres de soins situés à proximité, tandis que les individus victimes de blessures plus graves ont été transférés dans des hôpitaux.

L'attaque a eu lieu au camp de réfugiés d'Atma, dans la province nord-ouest d'Idleb, près de la frontière turque.

L'attaque aurait eu lieu au cours d'un changement de quart de patrouille de l'Armée syrienne libre (FSA). Selon d'autres sources, elle visait les rebelles soutenus par Ankara dans sa lutte à la fois contre l'EI et les militants kurdes, qui se déroule plus au nord-est, le long d'un tronçon séparé de la frontière.

L'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque sur les réseaux sociaux.

Depuis 2011, la Syrie est le théâtre d'une guerre civile sanglante qui a conduit à la mort d'au moins 250 000 personnes et au déplacement de 12 millions d'habitants selon les données des Nations unies.

Lire aussi : «L'avenir de la Syrie, pour l’instant c’est la guerre»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales