Les violations des accords de Minsk par Kiev? Washington : «ah non, jamais vu»

Maison détruite pas les tirs d'artillerie à Gorlovka, Capture d'écran, compte Twitter @CP_EW
Maison détruite pas les tirs d'artillerie à Gorlovka, Capture d'écran, compte Twitter @CP_EW

Le Département d’Etat américain, tout en insistant sur la mise en œuvre des accords de Minsk, prétend n’être au courant d’aucun bombardement de zones résidentielles dans l’Est de l’Ukraine par Kiev malgré les rapports accablants publiés par l’OSCE.

La ville de Gorlovka près de Donetsk, pilonnée à maintes reprises depuis le début de l’opération punitive de Kiev, a été touchée une fois encore par des tirs d’artillerie lourde mardi, ont confirmé les observateurs de l’OSCE qui sont arrivés sur le site le jour suivant. Ils ont aussi relevé trois morts - dont une fillette de 11 ans et son père - et trois blessés.

En savoir plus : un obus ukrainien décime une famille dans le Donbass

Les autorités ukrainiennes ont rapidement jeté le blâme sur les forces antigouvernementales, les autochtones et les représentants de la République populaire de Donetsk affirment cependant que l’attaque venait des positions de l’armée régulière.

La correspondante de RT Gayané Tchitchikyan est intervenue au briefing de presse du département d’Etat pour savoir ce que Washington pensait de ces évènements, mais il s’est avéré que le porte-parole n’a pas été au courant des faits.

Ainsi, le représentant américain n’a pas confirmé les tirs d’artillerie dans des zones résidentielles signalés par l’OSCE, tirs dont il n’aurait «pas connaissance».

Jeff Rathke, tout au long du briefing, a préféré botter en touche sur les agissements du gouvernement ukrainien, s’efforçant de se concentrer sur les violations du cessez-le-feu par les insurgés et sur les intimidations russes en Ukraine.

Pour les Etats-Unis et l’OTAN, comme l’explique Gayané Tchitchikyan, une partie au conflit ukrainien doit respecter les accords de Minsk plus que l’autre, le menace principale résidant dans les «ambitions hégémoniques» de la Russie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales