La Russie met un terme aux recherches nucléaires conjointes avec les Etats-Unis

REUTERS/Gleb Garanich Source: Reuters
REUTERS/Gleb Garanich

Le gouvernement russe a déclaré le 5 octobre qu'il suspendait l'accord avec les Etats-Unis sur la coopération dans la recherche scientifique et nucléaire liée à l'énergie.

Le gouvernement russe a déclaré sur son site Internet qu'un accord entre l'entreprise d'Etat Rosatom et le Département de l'Energie des Etats-Unis prévoyant des recherches conjointes sur l'enrichissement et l'appauvrissement de l'uranium avait été résiliées. 

Ce document avait été signé en septembre 2013, à Vienne. Il était censé déterminer les orientations de la coopération entre les deux pays dans des domaines tels que la sécurité nucléaire et l'innovation dans le domaine des combustibles nucléaires.

Moscou a expliqué sa décision par le fait que Washington a dévié la coopération directement par ses actions, notamment en ce qui concerne le prolongement des sanctions économiques sur la Russie.

Plus tôt en octobre, la Russie avait suspendu l'accord avec les Etats-Unis sur l'élimination de l'excédent de plutonium. Le projet de loi avait été soumis à la Douma (le parlement russe) et suggérait que la coopération pourrait reprendre si Washington mettait fin aux sanctions en apportant une compensation pour les dommages économiques qu'elles avaient causées.  

En août 2014, le gouvernement des Etats-Unis avait confirmé dans un communiqué avoir souhaité suspendre sa coopération avec Moscou en raison du référendum de rattachement de la péninsule de Crimée à la fédération de Russie.

Lire aussi : L’Iran déploie un système antiaérien russe S-300 pour protéger son site nucléaire de Fordow

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales