Italie : les centres d'accueil de migrants bientôt à court d'argent

Des migrants dans un centre de la Croix-Rouge à Vintimille. © VALERY HACHE Source: AFP
Des migrants dans un centre de la Croix-Rouge à Vintimille.

L'existence des centres pour réfugiés en Italie est menacée par le manque de moyens financiers. Les associations qui gèrent ces camps exigent de l'Etat qu'il leur accorde 600 millions d'euros d'ici la fin de la semaine.

Les centres de migrants italiens sont en danger : les diverses associations et ONG humanitaires qui s'en occupent ne disposeront bientôt plus des ressources financières suffisantes pour continuer leur travail, a rapporté le quotidien italien Il Corriere, dimanche 25 septembre. L'organisation des camps en question implique en effet la mise à disposition de lieux où accueillir les migrants, mais aussi de denrées alimentaires et médicaments. Des services dont le coût total, en Italie, a atteint un milliard d'euros l'an dernier, selon le journal.

Les organismes d'aide aux migrants comptent néanmoins sur le gouvernement pour les sortir d'affaire : d'après la loi de stabilité italienne votée le 30 décembre 2015, l'Etat italien doit consacrer 100 millions d'euros chaque mois à la gestion des centres de réfugiés présents sur son territoire, durant toute l'année 2016. Or, affirme Il Corriere, les autorités n'ont plus accordé ce versement mensuel aux associations et ONG venant en aide aux migrants depuis le mois d'avril – en d'autres termes, l'Etat devrait à présent 600 millions d'euros à celles-ci. Une somme que les gestionnaires des centres ont réclamé d'urgence, en fixant comme date limite le dernier jour de ce mois, soit le vendredi 30 septembre.

Lire aussi : A Vintimille, les militants «No Borders» annulent une manifestation face au dispositif policier

Plusieurs des organismes concernés, dont la Croix-Rouge italienne, a fait savoir que si l'aide en question n'était pas versée à cette date, elle ne serait plus en mesure d'offrir ses services aux migrants.

Comme de nombreux autres pays d'Europe, l'Italie fait actuellement face à une crise migratoire sans précédent. Au cours de l'année 2016, plus de 130 000 personnes sont entrées clandestinement dans le pays. Désormais, près de 160 000 individus vivraient dans les camps de migrants sur le territoire italien, auxquels s'ajouteraient environ 15 000 mineurs non accompagnés.

Lire aussi : La Libye alerte l'Italie sur la présence de djihadistes près de Milan

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales