La 71e Assemblée générale de l’ONU s’ouvre à New York, le problème des réfugiés au cœur des débats

© Mike Segar Source: Reuters

Plus de 130 dirigeants et plus de 50 ministres des Affaires étrangères prennent part à la 71e Assemblée générale de l’ONU qui se déroule du 20 au 26 septembre. Les migrants et la Syrie sont au centre des discussions.

Le problème des migrants et réfugiés est à l’ordre du jour de la 71e Assemblée générale de l’ONU. La veille, un sommet sur les réfugiés a eu lieu à New York, lors duquel une déclaration a été adoptée par 193 pays membres de Nations unies qui ont pris des engagements pour répondre à la grave crise migratoire : protéger les droits fondamentaux de tous les migrants, accroître le soutien aux pays d’accueil débordés et promouvoir l’éducation des enfants réfugiés. Reste que deux accords seront élaborés d’ici vers 2018, l’un sur les réfugiés, l’autre sur une meilleure protection des migrants.

La Syrie est une autre question urgente à laquelle l’Assemblée générale des Nations unies tentera d'apporter des réponses. S’il y a une semaine le cessez-le-feu en Syrie négocié par Moscou et Washington était au centre de l’attention, aujourd’hui, c’est sa rupture qui est discutée : l’armée syrienne a déclaré la fin de la trêve en expliquant que des groupes rebelles ne la respectaient pas. Ces débats se poursuivront lors d’une réunion du Groupe du soutien international à la Syrie et du Conseil de sécurité de l’ONU. L’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a promis de faire une déclaration importante lors de l’Assemblée.

Lire aussi : Le ministère de la Défense syrien déclare la «fin» de la trêve

Entre le 20 et 26 septembre, les participants à l’Assemblée générale de l’ONU à New York tiendront plus d’un millier de rencontres bilatérales. Le secrétaire général de l’ONU doit, par exemple, prendre part à 62 réunions et avoir 124 rencontres.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales