Des frappes aériennes américaines ont tué huit policiers afghans, selon des responsables de Kaboul

Des policiers afghans Source: Reuters
Des policiers afghans

Huit policiers sont morts en Afghanistan dans des frappes américaines, rapporte Reuters citant des responsables afghans. Les Etats-Unis ont confirmé une des ces frappes, insistant sur le fait qu'il s'agissait d'une réponse à une menace.

Une première frappe aérienne a tué un policier dans la soirée du 18 septembre, une seconde frappe a causé la mort de sept autres, selon Rahimullah Khan, commandant d’une unité de police afghane.

La chaîne de télévision afghane Tolo News rapporte aussi de son côté que huit policiers ont été tués à un point de contrôle dans la province d’Oruzgan. «Il semble qu'elles [les frappes] ont été commandées ou qu'elles résultent d'une erreur. Tous ceux qui sont impliqués doivent être punis», aurait déclaré un responsable au média afghan.

Un militaire qui a survécu à l’attaque et identifié comme Torjan a témoigné auprès de Tolo News : «J’étais à mon point de contrôle. La première attaque a tué nos collègues et, lorsque, nous étions en train de les dégager, une autre attaque a eu lieu».

Le commandement militaire américain à Kaboul a confirmé que ses avions de combat avaient effectué une frappe aérienne dans la région, mais s'est justifié par le fait que leur cible était «des individus qui [...] constituaient une menace» pour les forces de sécurité nationale afghanes.

«Nous n’avons pas plus d’informations sur l'identité de ces prétendus individus ou pourquoi ils ont attaqué les forces de défense nationale et de sécurité afghane», indique un communiqué du porte-parole de l'armée américaine, Charles Cleveland. D’après lui, il s'agissait là d'une réponse à «une menace immédiate».

Les autorités afghanes ont ouvert une enquête sur cette attaque.

Les forces afghanes, avec le soutien aérien américain et des conseillers internationaux, luttent contre les Talibans dans le pays.

Lire aussi : 62 soldats syriens tués dans une frappe attribuée à la coalition menée par les Etats-Unis

Ces frappes interviennent seulement deux jours après une opération de la coalition menée par les Etats-Unis en Syrie, opération où 62 militaires syriens sont morts et 100 autres ont été blessés alors qu'un cessez-le-feu avait été négocié par la Russie et les Etats-Unis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales