Renzi sur le sommet de l’UE : «Si les choses continuent ainsi nous parlerons du fantôme de l’Europe»

Matteo Renzi lors du sommet à Bratislava Source: Reuters
Matteo Renzi lors du sommet à Bratislava

Le Premier ministre italien a décoché des flèches contre le sommet de l’UE qui s’est tenu le 16 septembre à Bratislava et a même refusé de prendre part à une conférence de presse conjointe à l’issue de la rencontre.

«Je ne sais pas à quoi Angela Merkel se réfère quand elle parle de "l'esprit de Bratislava"», a déclaré Matteo Renzi. «Si les choses continuent ainsi, au lieu de l’esprit de Bratislava, nous parlerons du fantôme de l’Europe», a-t-il mis en garde dans une interview chargée en émotions au quotidien italien Corriere della Sera.

Le dirigeant italien estime que le sommet de Bratislava n’était rien d'autre qu’une «agréable croisière sur le Danube», alors qu'il espérait «recevoir des réponses à la crise causée par le Brexit».

Source: Reuters

Le Premier ministre était si révolté qu’il a refusé de prendre part à une conférence de presse conjointe avec François Hollande et Angela Merkel. «Je ne peux pas prendre part à la conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande et le président français, parce que je ne partage pas leurs évaluations», a-t-il expliqué pour se justifier. «S’ils sont satisfaits des résultats sur ces questions [économiques et d'immigration], je suis heureux pour eux», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Un nouveau plan de défense franco-allemand «pour déclencher plus facilement les opérations de l’UE»

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales