Ukraine : le ministre de l’Intérieur Arsène Avakov visé par une affaire de corruption

Source: Reuters

Le ministre ukrainien de l’Intérieur se retrouve au cœur d’un scandale de corruption. Une enquête criminelle a même été ouverte contre lui après l’achat de 6 000 sacs à dos pour les militaires pour 560 000 euros à la société de son fils.

Le parquet général d’Ukraine a entamé une procédure criminelle contre le ministre de l’Intérieur Arsène Avakov après une réclamation du Centre de lutte contre la corruption. Mais officiellement, les raisons pour lesquelles cette enquête a été ouverte n’ont pas encore révélées.

Pour l’heure, Arsène Avakov a fait savoir qu’il n’avait pas l’intention de quitter son poste en dépit des accusations présentées par le parquet. 

«Je veux calmer tous ceux qui veulent tirer sur la ficelle des rumeurs concernant le départ d’Arsène Avakov. Cela ne se passera pas», a affirmé Zorian Schkiriak, conseiller du ministre de l’Intérieur.

Le nom d’Arsène Avakov fait souvent la Une des journaux, qui l’accusent d’être impliqué dans des affaires pénales. L’un des derniers scandales en date concerne l’achat de sacs à dos pour les soldats ukrainiens qui auraient dû prendre part aux combats dans le Donbass. En décembre 2015, deux jeunes hommes, dont le fils du ministre de l’Intérieur, Alexandre Avakov, avaient discuté de la nécessité de l’achat de 6 000 sacs à dos dans une vidéo diffusée sur YouTube. Deux mois plus tard, on apprenait qu’Alexandre Avakov avait fourni 6 000 sacs à dos au ministère de la Défense, sans avoir pris part à l’appel d’offres qu’avait lancé le ministère. De plus, le montant en question suscite des interrogations : 560 000 euros, ce qui donne un prix unitaire de 93,3 euros.

La famille Avakov est, par ailleurs, l’une des familles les plus riches d’Ukraine. En 2013, elle était classée dans la liste de 200 plus riches, avec une fortune de 88 millions d’euros.

Lire aussi : Ukraine: Christine Lagarde «inquiète» de la corruption après la démission du ministre de l'Economie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales