Ex-porte-parole de Bush : le 11 septembre, Poutine était le meilleur allié des Etats-Unis

Source: Reuters

Le jour des attentats du 11 septembre, Vladimir Poutine s’est comporté de manière «fantastique» et a été «formidable», racontent d'anciens responsables de la Maison Blanche dans une interview accordée à Politico.

Pour le quinzième anniversaire des attentats du 11 septembre, le site Politico, consacré à la politique intérieure américaine, propose l'article Nous sommes le seul avion dans le ciel, dans lequel d’anciens  responsables de l’administration de George W. Bush témoignent de cette journée tragique. Après la confirmation des attentats terroristes, l’avion présidentiel, avec à bord le président, décolle de Sarasota, en Floride, pour se rendre sur une base aérienne du Nebraska, puis à Washington en fin de journée.

Dans cette interview donnée à Politico, l’entourage de l’ancien président évoque, entre autres, la réaction qu'a eue Vladimir Poutine face à la tragédie. Et ce, non sans une certaine admiration.

«Poutine était fantastique cette jour-là. En 2001, c’était un Vladimir Poutine différent. Les Etats-Unis n’auraient pas pu avoir un meilleur allié pour le 11 septembre que la Russie et Poutine», estime l’ancien porte-parole de la Maison-Blanche.

L’ancien vice-secrétaire de la Maison Blanche, Gordon Johndroe, explique, lui, que la réaction du président russe était très importante à ce moment-là, parce que les Etats-Unis avaient mis en place tous les systèmes nucléaires pour les alertes nucléaires. «Il nous fallait savoir que Poutine savait que nous n’étions pas prêts pour une attaque contre la Russie», se rappelle-t-il. «Il était formidable», ajoute-il, expliquant que le président russe avait immédiatement assuré Washington que la Russie ne réagirait pas de manière inapproprié, comprenant que les Américains étaient attaqués et devaient être en état d’alerte.

Vladimir Poutine a été l’une des premières personnes auxquelles George Bush a pensé lors de ce vol, va jusqu'à révéler Andrew Card, ancien chef de cabinet de la Maison Blanche.

Le président russe a lui-même rappelé, dans une interview accordée au journal Bild en janvier dernier, qu’après les attentats du 11 septembre, il avait appelé George W. Bush pour lui exprimer sa solidarité. «Nous étions prêts à tout faire pour lutter ensemble contre le terrorisme», s'était-il souvenu.

Il y a 15 ans, 19 terroristes d’Al-Qaïda avaient détourné quatre avions de passagers. Deux d’entre eux se sont écrasés sur les tours du World Trade Center à New York, un autre sur le Pentagone et le quatrième s’est écrasé sans atteindre son but dans l’état de Pennsylvanie. 2 977 personnes au total ont péri dans ces attentats.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales