Kenya : trois femmes en burqa abattues après avoir tenté d’attaquer un commissariat au couteau

© Photo du compte de Twitter ‏@geopolitiquee

La police a abattu trois femmes revêtues de burqas qui ont attaqué au couteau un commissariat de police dans la ville de Mombasa. Deux policiers ont été blessés.

Trois femmes sont entrées dans un commissariat de police à Mombasa en prétextant vouloir signaler le vol d’un téléphone portable, rapporte le commandant de la police de Mombasa, Patterson Maelo. «Alors qu’elles étaient entendues par la police, l’une d’entre elles a sorti un couteau et une autre a jeté une grenade artisanale contre des policiers», a-t-il poursuivi.

Le bâtiment du commissariat a pris feu et la police a abattu les trois femmes. Deux policiers ont été hospitalisés avec des blessures. La police kenyane suppose qu’il s’agit d’un attentat.

Salma Mohamed, un témoin de la scène, a confié au journal The Independent qu’une des assaillantes avait poignardé un policier à la jambe avant d’être abattue.

Personne n’a revendiqué cette attaque pour le moment.

La ville de Mombasa dans le sud du Kenya, dont la majorité de la population est musulmane, a connu plusieurs attaques islamistes au cours de ces dernières années.

Le Kenya fait partie de la coalition luttant contre le groupe islamiste Al-Shabaab en Somalie et fait face aux menaces provenant de cette organisation terroriste. Ainsi, en avril 2015, l'université kenyane de Garissa avait été prise pour cible par des combattants d’Al-Shabaab. Un total de 152 personnes avait péri dans cette attaque.

Lire aussi : Des avions de combat kenyans bombardent les camps d’Al Shabaab en Somalie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales