Un navire militaire US aurait changé de cap après le «harcèlement» effectué par un bateau iranien

Source: Reuters

Le ministère de la Défense américain a déclaré qu’un de ses navires effectuant une patrouille côtière avait été forcé de changer de cap quand un navire iranien s’est approché trop près de lui : la distance entre les deux était de moins de 91 mètres.

Le 4 septembre, un navire iranien a croisé la route du navire de patrouille américain USS Firebolt dans le Golfe persique, selon Reuters citant une source de la Défense américaine.

Les militaires américains affirment avoir essayé à trois reprises de contacter l'équipage du navire iranien par radio. N'ayant pas reçu de réponse, ils ont décidé de changer le cap pour ne pas aggraver la situation.

«Le comportement du navire iranien est dangereux et non professionnel au regard du manque des communications et de cette manœuvre de harcèlement», a estimé le Pentagone.  

Ce n’est pas la première fois qu’un incident de ce type a lieu. Le 24 août, un navire de la marine américaine aurait tiré des coups de semonce face à un bateau iranien qui s'était approché des bâtiments de guerre américains. Ainsi, côté iranien, le ministre de la Défense Hosein Dehghan s'est contenté de rappeler que les patrouilles de garde-côtes ont pour mission de protéger les eaux territoriales iraniennes et a ainsi mis les choses au point : «Si un navire étranger pénètre dans nos eaux territoriales, nous le prévenons, et s'il s'avère que c'est une invasion, nous l’attaquons.»

Lire aussi : Etats-Unis : un sous-marin nucléaire percute un ravitailleur en pleine mer

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales