Abbas et Netanyahou devraient se rencontrer pour la première fois depuis 2014... à Moscou

Mahmoud Abbas.© ASHRAF SHAZLY Source: AFP
Mahmoud Abbas.

Deux ans après l'échec des dernières discussions de paix israélo-palestiniennes, les dirigeants des deux pays auraient accepté de se réunir en Russie, à l'invitation de Vladimir Poutine.

La Russie pourrait réussir là où les Etats-Unis ont échoué au cours de ces dernières années : d'après l'agence l'agence russe Interfax, citant une déclaration de l'ambassade de Palestine en Russie datée du lundi 5 août, le président palestinien Mahmoud Abbas, répondant à une proposition du Kremlin, aurait accepté de rencontrer le Premier ministre israélien à Moscou afin de discuter du processus de paix entre les deux nations. La rencontre pourrait avoir lieu dès le mois d'octobre.

Benjamin Netanyahou, de son côté, a fait savoir dans la journée du 5 septembre qu'il prenait l'offre russe en considération. A l'issue d'une rencontre avec l'actuel vice-ministre des Affaires étrangères russe, Mikhaïl Bogdanov, le chef du gouvernement israélien a en effet «évoqué la position d’Israël, à savoir qu’il était prêt à rencontrer le président Mahmoud Abbas directement et sans prérequis», affirme un communiqué du service de presse du chef de l'exécutif israélien. «Il est donc en train d’étudier la proposition du président russe et le calendrier pour une éventuelle rencontre», poursuit l'annonce officielle.

Une telle rencontre diplomatique serait une première, depuis l'échec des derniers pourparlers de paix initiés par les Etats-Unis, en 2013-2014.

Toutefois, selon la chaîne israélienne i24 et le quotidien The Times of Israel, une source diplomatique aurait démenti à l'agence Associated Press la participation de Mahmoud Abbas au rendez-vous moscovite.

Lire aussi : Israël : un conflit politico-religieux provoque d'énormes bouchons sur les routes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales