Conférence sur la sécurité de Munich: la crise ukrainienne occupera toute la journée de samedi

(REUTERS/Michaela Rehle) Source: Reuters
(REUTERS/Michaela Rehle)

La Conférence internationale sur la sécurité a commencé à Munich avec la participation de plus de 20 chefs d’Etat et 60 ministres. Cette conférence, qui se tient pour le 51ème fois, est un forum européen de premier plan en matière de sécurité.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le président français François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) Jens Stoltenberg et la chef de la diplomatie de l'Union Européenne (UE) Federica Mogherini y sont attendus. Les Etats-Unis seront représentés par le vice-président Joe Biden, le secrétaire d’Etat John Kerry et le sénateur John McCain.

Le top diplomate américain John Kerry arrive pour la conférence sur lq sécurité de Munich. Source: Reuters
Le top diplomate américain John Kerry arrive pour la conférence sur lq sécurité de Munich.

On s'attend à ce que les débats les plus vifs de la conférence se déroulent demain. Le conflit ukrainien, qui est entré dans une phase de violence record, sera le sujet principal de préoccupation. Le forum, de la sorte, s'improvise cette année comme une plateforme internationale de discussion sur la crise ukrainienne. L'obstacle principal à la résolution de la crise, récemment, a été la rupture du cessez-le-feu conclu à Minsk en septembre. Le problème ukrainien est devenu d'autant plus pressant que les combats dans les régions de Donetsk et Lougansk ont fait des dizaines de victimes civiles en un seul mois.

En savoir plus : Ukraine: plus de 5 000 victimes du conflit dans l'est selon l'ONU

François Hollande et Angela Merkel, après un bref passage à Kiev, ont été reçus  aujourd'hui au Kremlin pour présenter un nouveau plan de règlement du conflit.  Il est à noter que Vladimir Poutine est l'auteur d'un plan de paix datant de septembre dernier qui, selon les médias occidentaux, aurait inspiré l'initiative des dirigeants français et allemand. En attendant, Washington envisage une aide militaire sous forme de fourniture d'armes offensives à Kiev. Cette question, de toute évidence, a été  évoquée pendant la visite officielle du secrétaire d'Etat américain dans la capitale ukrainienne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales