Moscou et Washington sont-ils prêts à un accord sur la Syrie ?

La ville d'Alep, en Syrie Source: Reuters
La ville d'Alep, en Syrie

Le Kremlin et la Maison Blanche seraient en passe de se mettre d’accord sur la Syrie. Plusieurs hauts responsables en ont parlé et Barack Obama l’a confirmé lors du sommet du G20 de Hangzhou en Chine.

L’accord sur la Syrie discuté par Moscou et Washington depuis de longs mois pourrait être annoncé bientôt, rapporte Reuters. L’agence s’appuie sur une lettre de l’envoyé américain pour la Syrie, Michael Ratney, adressée à l’opposition syrienne. D’une part, la Russie et la Syrie se mettraient d’accord pour que les avions gouvernementaux ne bombardent plus l’opposition et que l’armée syrienne retire ses forces occupant la principale route d’approvisionnement d’Alep. De l’autre, les Etats-Unis coopéreraient avec la Russie contre Al-Qaïda, selon ce document.

Ce n’est pas la première fois que des informations sur la conclusion d’un possible accord entre la Russie et les Etats-Unis sur la Syrie sont diffusées. Précédemment, le vice-ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, avait fait une déclaration similaire sans toutefois donner le moindre détail. «Nous sommes proches d’un accord…Mais l’art de la diplomatie demande du temps pour sa mise en œuvre. Je ne peux pas dire quand l’accord sera conclu et annoncé», a-t-il indiqué prudemment.

Des propos confirmés par Barack Obama. Le président américain a déclaré lors du sommet du G20 que la Russie et les Etats-Unis travaillaient sur un accord de cessez-le-feu en Syrie, mais que les discussions n’avaient pas encore abouti. «Nous avons d’importantes divergences avec les Russes concernant les parties que nous soutenons, mais aussi s’agissant du processus de paix en Syrie», a-t-il reconnu à Hangzhou.

Lire aussi : La percée russe au Moyen-Orient… Pas étonnant que Washington soit contrarié

Depuis plusieurs semaines, Moscou et Washington ont multiplié les rencontres pour instaurer un cessez-le-feu durable en Syrie et trouver une solution à la crise.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales